Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Laurent Wauquiez a bien effectué ce dimanche sa traditionnelle montée du Mont Mézenc

Pendant que Les Républicains tenaient leur université d'été nationale à La Baule en Loire-Atlantique, Laurent Wauquiez, lui, a préféré faire sa rentrée politique sur la traditionnelle montée du Mézenc, en Haute-Loire.

Laurent Wauquiez au sommet du mont Mézenc ce dimanche
Laurent Wauquiez au sommet du mont Mézenc ce dimanche © Radio France - Yves Renaud

Les Estables, France

Laurent Wauquiez, qui était encore le président national des Républicains au début du mois de juin, a préféré se recentrer sur ses terres ce week-end plutôt que de redescendre dans une arène nationale, qui ne lui a guère fait de cadeaux ces derniers mois.   

Revenir à la base

Entouré des fidèles parmi les fidèles pour sa montée du Mont Mézenc (Haute-Loire), malgré le brouillard, il a pu retrouver un peu de sérénité. "Pour moi voilà cet endroit du Mézenc, c’est un endroit auquel je suis très attaché, c'est ma région, c’est la Haute-Loire, dans ce moment où ce qui s’est passé n'a pas été tous les jours facile, c’est important pour moi de revenir à la base, simplement, en se remettant en question, en retrouvant les amis", a expliqué Laurent Wauquiez. 

"C’est  sans doute aussi surtout retrouver le sens du terrain,  le sens de la politique concrète, c’est aussi ce que j’aime et c’est sans doute ce que j’ai perdu un moment. Donc voilà pour moi c’est important", a ajouté l'actuel président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La photo de famille au sommet avec les courageux qui sont montés dans le brouillard - Radio France
La photo de famille au sommet avec les courageux qui sont montés dans le brouillard © Radio France - Yves Renaud

Parmi les fidèles justement, Robert Karulak, le secrétaire général des Républicains de la Loire, qui a trouvé son champion en bonne forme et une ambiance plutôt sereine dans cette montée du Mézenc, même si il n'exclut pas les problèmes nationaux. "On ne peut que regretter que la famille des Républicains soit éclatée, il faut qu'un certain nombre d’aventures personnelles cessent", explique-t-il.  "Les militants en ont ras-le-bol, ils ont envie d’unité, ils ont envie de rassemblement et ils ont envie que justement tous nos chefs, nos ténors nationaux trouvent la voix de la raison et sachent se rassembler pour proposer un projet crédible à tous les Français".   

"On a compris la défaite, maintenant il faut trouver des solutions" - Dino Cinieri, député de la Loire

Il n'y avait pas à proprement parler de mot d'ordre à cette réunion, mais de fait en se recentrant sur son territoire, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a forcement recalé les curseurs, délaissant pour l'heure les batailles nationales comme le confirme le député de la Loire Dino Cinieri : "On est resté très ciblés région Auvergne-Rhône-Alpes. Les militants aujourd’hui sont tous là derrière lui, on a compris la défaite mais maintenant il faut trouver des solutions,  il sait où il va. Aujourd’hui les militants qui étaient présents sont tous derrière lui et ce qui se passe sur le plan national, on n'a pas abordé le sujet, à aucun moment".  

Choix de la station

France Bleu