Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Laurent Wauquiez prend la présidence des Républicains

mardi 23 août 2016 à 14:49 Par Aude Raso, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

La nouvelle a été officialisée ce mardi 23 août : Laurent Wauquiez prend les rênes du parti Les Républicains. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes assure l’intérim de Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite pour la présidentielle 2017.

Laurent Wauquiez, président par intérim des Républicains
Laurent Wauquiez, président par intérim des Républicains © Maxppp - Michel THOMAS

La nouvelle n'a surpris personne. Elle a été officialisée mardi 23 août par un courrier de Nicolas Sarkozy aux adhérents : l'actuel président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, prend les rênes du parti Les Républicains.

"J'ai demandé à Laurent Wauquiez, le vice-président délégué, d’assurer la présidence par intérim des Républicains, et à Eric Woerth d’en être le secrétaire général, conformément aux statuts", écrit Nicolas Sarkozy dans ce courrier. Un changement logique puisque Laurent Wauquiez, qui est aussi député de la Haute-Loire, est vice-président délégué du parti depuis décembre 2015.

Nicolas Sarkozy lui laisse donc sa place après avoir officialisé lundi sa candidature à la primaire de la droite en vue de l'élection présidentielle de 2017 : l'ancien chef de l'État est attendu pour un premier meeting de campagne dès jeudi à Châteaurenard dans les Bouches-du-Rhône.

L'opposition régionale réagit à cette nouvelle fonction du président de la région: dans un communiqué, le groupe "Socialiste, Démocrate, Ecologiste et Apparentés" parle de Laurent Wauquiez comme d'une " porte-serviette de Nicolas Sarkozy ". Il rappelle qu'il avait " juré aux Auvergnats et aux Rhônalpins qu'ils étaient sa priorité " et constate que " la deuxième Région de France sera gérée par mail depuis Paris, par un président de Région à temps partiel ".

Même critique du groupe FN : " Laurent Wauquiez ne peut pas prétendre tout faire, écrit le FN dans un communiqué . Il doit choisir. La conquête de la Région Auvergne-Rhône-Alpes n’a manifestement été qu’une étape dans son plan de carrière d’énarque. Il est temps qu’il passe et qu’il parte. "