Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Laurent Wauquiez réélu à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et maintenant ?

Laurent Wauquiez a remporté haut la main les élections régionales dimanche soir, avec 55,17% des voix. Il sera donc réélu président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, vendredi, lors de la séance d'installation de la nouvelle assemblée. Un scrutin sans suspens, le véritable enjeu est ailleurs.

Dans son discours de victoire au soir du second tour, Laurent Wauquiez s'est adressé surtout aux "Français", plutôt qu'aux habitants de sa région.
Dans son discours de victoire au soir du second tour, Laurent Wauquiez s'est adressé surtout aux "Français", plutôt qu'aux habitants de sa région. © AFP - NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Sans surprise, Laurent Wauquiez l'a très largement emporté, lors du second tour des élections régionales, face aux écologistes et à leur union de la gauche et face au Rassemblement national. Mais cette victoire en région, en Auvergne-Rhône-Alpes, n'est qu'une étape. Et son élection réelle à la tête de la région AURA, vendredi prochain, lors de la séance d'installation de la nouvelle assemblée, une formalité. Ce qui compte désormais pour Laurent Wauquiez, c'est un autre combat. Et il le mène déjà depuis plusieurs semaines.

Ce qui préoccupe Laurent Wauquiez aujourd'hui, c'est bien l'élection présidentielle, en 2022, face à deux autres présidents de région sortants, eux aussi largement réélus ce dimanche soir : Xavier Bertrand dans les Hauts de France et Valérie Pécresse en Île-de-France.

Comme lui, ces deux anciens membres des Républicains ont, chacun, embrassé le thème de la sécurité durant cette campagne. Comme lui, ils pourraient représenter la droite l'an prochain.  

Sortir la tête de l'eau, après la débâcle des européennes

Grace à ce scrutin des régionales, l’ancien député-maire du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, sort la tête de l'eau, lui qui restait sur l’échec aux élections européennes de 2019 des Républicains, dont il était alors le président.

Ce dimanche soir, c’est symbolique, mais c’est important : c’est bien lui, Laurent Wauquiez, qui fait le meilleur score du second tour parmi les trois candidats potentiels de droite à la présidentielle.
En revanche, il n’a pas du apprécier de se faire griller la priorité par Xavier Bertrand, premier à s’exprimer à la télévision à 20h05 et à livrer un discours à la portée nationale. Laurent Wauquiez a fait la même chose, en utilisant des concepts qui pourraient le porter dans les mois qui viennent : "un cap clair", "une espérance".

Une longueur de retard

Mais il part avec une longueur de retard. Selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour Radio France publié dimanche soir, c’est bien Xavier Bertrand qui serait, pour l’instant, le meilleur candidat de la droite, devant Valérie Pécresse et devant... Laurent Wauquiez

Choix de la station

À venir dansDanssecondess