Politique

Laval : la ville va payer plus de 8 millions d'euros à la banque DEPFA pour mettre fin à son emprunt toxique

Par Stéphanie Denevault, France Bleu Mayenne jeudi 23 février 2017 à 6:00

Hotel de ville de Laval
Hotel de ville de Laval © Radio France - Stéphanie Denevault

Après un an de négociations, la ville de Laval et la banque irlandaise ont donc trouvé un accord. Mais ce n'est pas gratuit.

La ville va en effet devoir payer un bon de sortie à la banque DEPFA, un bon de sortie qui s'élève à 8, 753 millions d'euros. Une somme qui sera payée sur 8 ans. Ce qui fait 1 million d'euros par an. Cet accord a été trouvé après un an de tractation. Souvenez-vous, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait condamné la banque DEPFA en janvier 2016 pour manquement à ses obligations d'information et de mise en garde. Mais la ville de Laval n'avait pas obtenu ce qu'elle demandait, à savoir la résiliation du contrat. Un médiateur avait été nommé pour régler le conflit entre les deux parties. Et donc après plusieurs mois de discussions, les deux parties sont tombées d'accord.

Un emprunt toxique contracté en 2006

C'est l'ancien Maire de Laval, François d'Aubert, qui avait contracté ce prêt en 2006. Laval n'est pas la seule collectivité qui est tombée dans le piège des prêts à taux variables. Le taux d'intérêt est passé de 19% à 50%. Rien que l'an dernier, cet emprunt a couté à la ville de Laval 3, 7 millions d'euros avec un taux d'intérêt à 38%.

Le DOB aura lieu lundi 27 février

Fini l'emprunt toxique, et donc la municipalité va pouvoir enfin présenter un budget 2017. Avec plus de deux mois de retard puisque normalement, le budget primitif est voté fin décembre. Là il n'y a eu ni Débat d'Orientation Budgétaire, ni présentation du budget. Le DOB de la ville de Laval est donc programmé lundi 27 février à 19 heures.