Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le blues de militants de la fédération Les Républicains de la Sarthe

mercredi 19 septembre 2018 à 5:25 Par Jérôme Collin, France Bleu Maine

Près d'un an et demi après l'échec de François Fillon à l'élection présidentielle, certains militants LR de la Sarthe ont du mal à se remobiliser. Un-tiers des adhérents ont quitté le parti dans le département.

La Sarthe reste un fief de François Fillon, depuis retiré de la vie politique
La Sarthe reste un fief de François Fillon, depuis retiré de la vie politique © Maxppp - -

Sarthe, France

Un-tiers des militants du parti Les Républicains de la Sarthe ont quitté le mouvement depuis l'élimination de François Fillon au premier tour de l'élection présidentielle. Une forme d'hémorragie dure à endiguer. Plusieurs figures locales ont pris du recul.  

De nombreux militants sur le terrain en ont fait de même. Ils ne se reconnaissent plus dans la ligne politique de LR. "Moi, aujourd'hui, convaincre les gens sur la ligne Wauquiez, je n'en ai pas l'énergie, ni la force, ni l'envie. Ce ne sont pas du tout les valeurs que je veux défendre. À un moment, on peut dire 'Ça suffit, vous me fatiguez, débrouillez-vous entre vous'", confie Jean-Dominique Rabault.

Être militant, ça veut dire tracter sous la pluie, ça veut dire essayer de convaincre. Je crois très fortement en la droite sociale et je pense que Laurent Wauquiez en est très très loin.

Laurent Wauquiez loin de faire l'unanimité dans la Sarthe

Sophie a fait le choix de rester militante. Mais elle ne croit pas en l'unité de son parti, que ce soit sur le plan national ou dans la Sarthe. D'ailleurs, le département avait plébiscité la candidature de François Fillon en novembre 2016, lors de la primaire des Républicains. 87 % des militants sarthois avaient voté pour lui. Ce n'est donc pas ici que Laurent Wauquiez, le président du parti déjà contesté, parviendra à rassembler autour de lui. "Les anciens militants qui sont partis reviendront quand nous aurons une ligne politique claire", estime Frédéric, un militant sarthois.