Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Gilets jaunes : la ville de Dijon va aider les commerçants

-
Par , France Bleu Bourgogne

En marge du Conseil municipal, François Rebsamen a annoncé que la ville de Dijon allait aider les commerçants pénalisés par les manifestations des gilets jaunes à hauteur de 120 000 euros. Les frais occasionnés par les dégradations vont coûter à la ville 100 000 euros.

François Rebsamen, le maire de Dijon et Nathalie Koenders, la première adjointe
François Rebsamen, le maire de Dijon et Nathalie Koenders, la première adjointe © Radio France - Stéphane Parry

Avant de présider le dernier Conseil municipal de Dijon, François Rebsamen a tenu à faire les comptes : "on peut estimer à 100 000 euros les frais occasionnés pour réparer les dégradations commises lors des manifestations des gilets jaunes a Dijon", estime le maire. Mais ce n'est pas tout. Bon nombre de commerçants ont souffert d'une baisse de la fréquentation lors des journées de manifestation. C'est la raison pour laquelle, lors de ce Conseil municipal, Nathalie Koenders a présenté un vœu de soutien à l'activité économique. Il prévoit entre autre le gel en 2019 des tarifs de toutes les redevances d'occupation du domaine public, la suppression de la part de redevance aux exposants de Noël (soit de 600 à 1000 euros par chalet) ou encore la prolongation pour les commerçants qui le souhaiteront des marchés de Noël République, Darcy et Libération jusqu'au 6 janvier 2019.  "Cela représente un effort de la ville à hauteur de 120 000 euros," affirme François Rebsamen. 

Des investissements en hausse

De gros sous, il en a été question lors de ce Conseil municipal, le dernier de l'année consacré au budget primitif 2019. "Un des meilleurs budgets que j'ai eu à présenter," se réjouit le maire de Dijon. Si on regarde les postes principaux, ce budget est marqué par une hausse des investissements (37 millions d'euros), une baisse de l'endettement (150 millions d'euros au 31 décembre 2018) et une hausse de l'épargne. Dans le détail, le Musée des Beaux Arts va bénéficier d'une dotation de 12 millions d'euros pour poursuivre ses travaux. Après la rénovation de la piscine du Carrousel, c'est la piscine des Grésilles qui va être rénovée. Les travaux s'étaleront sur deux ans (2019-2020). "On va aussi aider les associations en leur versant une avance sur leur subvention à hauteur de 50 % dès le début de l'année 2019," a annoncé François Rebsamen. 

La ville de Dijon ne financera pas la construction d'un nouveau palais des sports - François Rebsamen

Sur le volet sportif, la ville de Dijon continue à subventionner les clubs de foot, de hand, de basket, de rugby à travers des subventions. Interrogé sur la construction d'une nouvelle salle qui pourrait accueillir les rencontres de basket et de hand, le maire de Dijon a été clair: "ce projet de salle de sports est un projet privé. Nous ne financerons pas la construction d'une nouvelle salle. Il y a déjà un palais des sports à Dijon. On aidera le projet privé, mais ce n'est pas nous qui le financerons." Rappelons que la ville de Dijon verse chaque année 775 000 euros pour le fonctionnement du palais des sports. 

Enfin, on connaît les dates d'ouvertures des magasins le dimanche à Dijon en 2019: ce sera les 13 et 30 janvier et les 15, 22 et 29 décembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu