Infos

Le burkini interdit aux Saintes-Marie-de-la-Mer

Par Maud De Bourqueney, France Bleu Provence et France Bleu dimanche 21 août 2016 à 10:47

Femme portant un burkini sur la plage de Pampelonne à Saint-Tropez
Femme portant un burkini sur la plage de Pampelonne à Saint-Tropez © Maxppp -

Le maire Les Républicains des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône) a décidé à son tour jeudi d'interdire le port du burkini sur ses plages, rejoignant plusieurs autres communes balnéaires du littoral méditerranéen.

L'arrêté municipal date du jeudi 18 août . Il interdit l'accès aux plages des Saintes-Maries-de la-Mer "à toute personne n'ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité, respectant les règles d'hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime."

Après l'interdiction à Sisco en Corse, où une rixe avait éclaté sur une plage (finalement pas du tout à cause d'un burkini), et après la succession d'interdictions dans les Alpes-Maritimes et le Var,  Roland Chassain est le premier maire des Bouches-du-Rhône a interdire le vêtement de bain intégral.

Il s'en explique sur son site internet et conteste toute "arrière-pensée politique", de sa part comme de la part de ses confrères qui ont aussi interdit ce maillot de bain couvrant tout le corps et porté principalement par des femmes musulmanes.

"Les plages, comme tout espace public, doivent être préservées des revendications religieuses." Roland Chassain, maire LR des Saintes-Maries-de-la-Mer

Et d'ajouter : "Certains cherchent à présenter celles qui le portent comme des victimes, comme si nous mettions en cause une liberté. Mais ce n’est pas une liberté que d’asservir la femme.Ce n’est pas compatible avec les valeurs de la France et de la République."

D'après le Roland Chassain, le burkini poserait aussi des questions de sécurité : selon lui, le "gonflement des vêtements" dans l'eau apporterait une "gêne" pour les secours en cas de sauvetage. Il ne serait pas non plus conforme à "l'hygiène".

Partager sur :