Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Cantalien Jacques Mézard devient ministre de la Cohésion des territoires

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le cantalien Jacques Mézard a été nommé ce mercredi ministre de la Cohésion des territoires à l'occasion du remaniement du gouvernement d'Edouard Philippe. Il quitte donc le ministère de l'Agriculture où il avait été nommé il y a un mois.

Jacques Mézard (à droite) à Riom jeudi dernier, lors de sa visite pour soutenir les candidats En Marche du Puy de Dôme
Jacques Mézard (à droite) à Riom jeudi dernier, lors de sa visite pour soutenir les candidats En Marche du Puy de Dôme © Radio France - Emmanuel Moreau

Jacques Mézard reste au sein du deuxième gouvernement d'Edouard Philippe présenté ce mercredi après le second tour des élections législatives. Nommé le 17 mai dernier au ministère de l'Agriculture et de l'alimentation, Jacques Mézard n'y aura passé qu'un mois puisqu'il va désormais prendre en charge le ministère de la Cohésion des territoires. Il remplace Richard Ferrand dans cette fonction, le député du Finistère avait démissionné ce lundi pour briguer la présidence du groupe La République En Marche à l'Assemblée nationale.

Un changement de ministère qui est aussi une belle promotion pour Jacques Mézard. Même si dans la tradition de la Veme République, la cohésion des territoires n'a pas le même prestige que l'agriculture, c'est une des priorités d'Emmanuel Macron. C'est pour cela qu'il y avait nommé Richard Ferrand, un de ses proches, et qu'il fallait un homme de confiance pour reprendre la tâche. Symbole de l'importance de ce ministère, Jacques Mézard est désormais le sixième dans la hiérarchie gouvernementale, juste derrière les ministères régaliens mais avant des ministères importants comme ceux de l'Economie et des Finances ou bien de l'Education Nationale.

Né à Aurillac en décembre 1947, Jacques Mézard a été conseiller général de 1994 à 2008 et il est également président de la communauté d’agglomération d'Aurillac depuis 2001. Élu du Parti radical de gauche, il est président depuis 2001 du groupe rassemblement démocratique et social européen et membre du comité déontologie du Sénat. Jacques Mézard avait pris position en faveur d’Emmanuel Macron très tôt dans cette campagne, estimant que le candidat d'En Marche ! incarnait le renouveau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess