Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Conseil Départemental du Finistère ouvre sa session sur fond de crise agricole

jeudi 28 janvier 2016 à 17:22 Par Anne Tréguer et Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel

Au sein de l'assemblée départementale, plusieurs élus travaillent aussi dans le domaine de l'agriculture. Ils nous ont donné leur point de vue sur la situation actuelle, les manifestations, le blocage des routes bretonnes et les revendications des exploitants en colère

Barrage agricole
Barrage agricole © Radio France - Tudy Crequer

Quimper, France

Au menu de la session du Conseil Départemental du Finistère, l'étude du budget 2016. Mais évidemment, le sujet de la crise agricole et des manifestations s'est imposé en début de session. L'occasion pour plusieurs élus de l'opposition de dénoncer l'attitude du conseil départemental : "Les agriculteurs veulent du concret, il y a trop de drames humains dans les campagnes" 

Il y a 5 agriculteurs qui arrêtent chaque semaine en Bretagne - Jacques Gouérou

Jacques Gouérou, agriculteur et conseil départemental de Châteaulin - Radio France
Jacques Gouérou, agriculteur et conseil départemental de Châteaulin © Radio France - Annaig Haute

L'élu de Cast, le cultivateur, Jacques Gouerou, a un point de vu nuancé : " J'ai pas le sentiment qu'on a pris l'ampleur de la crise. Après, les agriculteurs manifestant et il y a tous les travers qui peuvent exister dans cette manifestation. C'est ce que l'on retient, mais c'est dommage. C'est un véritable drame social qui est en train de se passer en Bretagne. Et on ne veut pas l'entendre. En-dehors du tissu économique lui-même; qui est en train de se prendre une sacrée claque dans le département, il y a 5 agriculteurs qui arrêtent chaque semaine en Bretagne. C'est colossal. Et pourtant, ça, ça ne parle pas. C'est dilué sur le territoire. Alors que quand une usine ferme avec plusieurs centaines de salariés, ça ça parle. J'ai le sentiment que c'est dans ce cas là qu'on réagit, mais c'est trop tard  ".

Il faut restructurer nos filières, et rééquilibrer la marge. C'est évident - Joëlle Huon

Joëlle Hun, productrice de lait et conseillère départementale de Plouigneau - Radio France
Joëlle Hun, productrice de lait et conseillère départementale de Plouigneau © Radio France - Annaig Haute

Joëlle Huon, élu du nord du département, et agricultrice sur le canton de Plouigneau, : " Il faut qu'on arrête de croire que c'est par le volume qu'on va s'en sortir. En plus, en Bretagne, on est beaucoup sur du Minerai (de viande NDLR)_ et on voit bien aujourd'hui, les traders disent du minerai de viande, de cochon, etc... Il faut restructurer nos filières, et avoir une politique de filière. Le panier de la ménagère a baissé, et nos prix sont catastrophiques à la production. Il y a aussi un rééquilibre de la marge à faire, qui est évident. Mais si on était sur des produits à plus haute valeur ajouté, le problème serait sans doute un peu différent_ ".