Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Conseil départemental de Vendée réinstalle sa crèche, un an après la polémique

mardi 1 décembre 2015 à 18:36 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Il y a un an, le Tribunal administratif ordonnait au Conseil départemental de Vendée de démonter la crèche installée dans le hall, au nom de la laïcité. Mais en octobre, la Cour d'appel a dit le contraire : la crèche est avant tout une tradition. Elle vient donc d'être réinstallée.

La crèche est de retour au Conseil départemental de Vendée
La crèche est de retour au Conseil départemental de Vendée © Radio France - Marion Fersing

La Roche-sur-Yon, France

Elle a été réinstallée presque comme si de rien n'était. La même crèche, au même endroit et le même jour que les années précédentes, le 1er décembre. Et comme avant, impossible de la rater dans le hall d'entrée du Conseil départemental de Vendée.

La crèche, en face du bureau d'accueil du Conseil départemental - Radio France
La crèche, en face du bureau d'accueil du Conseil départemental © Radio France - Marion Fersing

Cette crèche, ça fait plus de 20 ans qu'elle est dans le hall du Conseil départemental de Vendée

Elle est revenue, un an après le démontage forcé ordonné par le Tribunal administratif au motif de l'obligation de respecter la laïcité dans les lieux publics, mais pas question pour autant d'en faire un événement pour Yves Auvinet, le président du Conseil départemental. Pas de conférence de presse d'organisée, par exemple. "On n'est simplement revenu à la tradition. Cette crèche, ça fait plus de 20 ans qu'elle est dans le hall du Conseil départemental de Vendée. La Cour d'appel nous a donné raison au mois d'octobre, nous l'avons donc réinstallée". La Cour d'appel dont Yves Auvinet reprend les arguments pour justifier la présence, dans un lieu publique, de l'un des symboles du Noël chrétien : "c'est un élément de la tradition populaire, c'est un élément culturel. Et la majorité des Vendéens sont d'accord".

Quant au conseil de l'Association des maires de France de ne pas mettre de crèche dans les mairies pour respecter la laïcité et la Loi de 1905, il le balaye d'un revers de main *: "Les élus en responsabilité décident de ce qu'ils doivent faire en fonction de l'endroit où ils habitent et des électeurs qui les ont élus"_. En clair, *_ce qui peut se faire en Vendée, ne se ferait pas forcément ailleurs. "On voit bien que, dans certains secteur, cette tradition de la crèche est très forte. En Provence par exemple, avec les santons. C'est leur patrimoine. Chez nous, ça fait 20 ans qu'on le fait, je ne vois pas pourquoi je m'arrêterais".

Les agents du Conseil départemental ont donc remonté la crèche ce mardi matin, 5 jours avant le premier tour des élections régionales pour lesquelles Bruno Retailleau est candidat, lui qui avait du démonter cette même crèche, il y a un an, quand il était encore président de la Vendée. "Elle est installée le même jour que d'habitude. Il n'y a pas eu d'effet de quoi que ce soit. Si je l'avais installée le 7, on m'aurait dit 'vous avez laissé passer le premier tour'. C'est un hasard du calendrier, ce n'est pas moi qui ait fixé les dates des élections !"   

Une "provocation" pour la conseillère départementale socialiste Sylviane Bulteau

Tout ça, donc, presque comme si de rien n'était. Et ça agace profondément la conseillère départementale socialiste, Sylviane Bulteau. Pour elle, la réinstallation de cette crèche, "c'est une provocation". "Juste après les attentats, dans un moment où on essaie d’apaiser les gens, de calmer les esprits, où tout le monde réclame plus de laïcité et mieux, on aurait pu s'éviter ça".

La réinstallation de la crèche agace Sylviane Bulteau

Le débat continue donc et la procédure en justice également :  *l__*a "Libre pensée" est sur le point de boucler son recours devant le Conseil d'Etat pour obtenir l'interdiction de la crèche. Il sera déposé d'ici la date butoir, le 13 décembre.

Le reportage de Marion Fersing