Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le conseil municipal de Saint Lô en pleine tourmente

mardi 1 décembre 2015 à 20:33 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Cotentin

Jeudi, le conseil municipal a retiré sa délégation à l'un des élus de la majorité. Une décision qui divise et interpelle au sein du conseil. Certains s'inquiètent et pensent que ce n'est que le début d'un grand ménage de la part du maire.

Patrick Dubois et Patrick Levavasseur sont déçus.
Patrick Dubois et Patrick Levavasseur sont déçus. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Saint-Lô, France

Christine le Coz en a les larmes aux yeux : "C'était un tribunal", déplore l'ancienne candidate aux élections municipales de 2014 et conseillère municipale d'opposition. Jeudi, elle a assisté à un conseil municipal à l'ambiance délétère. En cause : la demande du maire, François Brière, de retirer sa délégation à un des adjoints, Patrick Dubois. Les raisons de cette demande : Patrick Dubois a enregistré une conversation avec un agent municipal à son insu. Patrick Dubois l'admet : il a fait cet enregistrement. "Mais je l'ai fait pour montrer à François Brière que je m'entendais bien avec cette personne, alors qu'il soutenait le contraire." Pour Patrick Dubois, François Brière l'a plutôt évincé pour des raisons politiques liées aux élections régionales. 

Divisions au sein de la majorité

Jeudi soir, le débat a été très animé. Après un vif échange de courtoisie, les élus ont voté. Ceux de l'opposition se sont abstenus ou n'ont pas pris part au vote. Certains conseillers de la majorité se sont aussi abstenus mais trois d'entre eux ont carrément voté contre. Philippe Levavasseur, adjoint à l'économie et à l'emploi, a notamment soutenu très vivement Patrick Dubois devant le conseil. Il devrait bientôt en faire les frais puisque le maire a annoncé en fin de séance qu'il comptait lui retirer sa délégation au prochain conseil. Officiellement parce que Patrick Levavasseur a refusé deux propositions de délégations faites par François Brière. "C'est un règlement de compte, parce que j'ai soutenu Patrick Dubois, soutient Philippe Levavasseur. J'estime qu'il ne mérite pas cette sanction."

Autre opposition, plus étonnante cette fois-ci : celle de Mathieu Johan Lepresle, 3e adjoint au maire. Après avoir voté contre le retrait de délégation, il a carrément quitté la salle du conseil... Et cette semaine il s'est offusqué des excuses de Sophie Brillant, une des adjointes de la majorité. Sophie Brillant s'excusait d'avoir demandé à Patrick Dubois : "Est-ce que tu as bu ?", lors du conseil municipal.

"Il y a eu un mot d'ordre pour voter le retrait de délégation"

Selon Patrick Dubois et Philippe Levavasseur, François Brière serait en train de faire le ménage dans son équipe. Ils disent avoir été avertis de plusieurs réunions de la majorité initiées par François Brière. Ils n'ont été conviés à aucune d'entre elle, tout comme Mathieu Lepresle. Selon les échos qu'ils en ont eu, le maire aurait menacé son équipe de sanction si elle ne votait pas le retrait de délégation de Patrick Dubois.

Ce genre de polémiques déçoit fortement Christine Le Coz, élue d'opposition. "Je trouve ça affligeant, encore plus dans la période que nous traversons. Nous avons besoin d'unité."

Philippe Levavasseur et Patrick Dubois affirment vouloir quand même rester dans l'opposition, pour continuer à porter le projet pour lequel ont voté les Saint Lois.