Politique

Jean-Louis Valentin élu président du Cotentin

Par Maëlle Robert, France Bleu Cotentin samedi 21 janvier 2017 à 19:22

Le nouvel homme fort du Cotentin, Jean-Louis Valentin, s'est dit "honoré d'avoir été choisi".
Le nouvel homme fort du Cotentin, Jean-Louis Valentin, s'est dit "honoré d'avoir été choisi". © Radio France - Maëlle Robert

Le scrutin a été serré et c'est finalement Jean-Louis Valentin qui a été élu à la tête de la communauté d'agglomération du Cotentin ce samedi à Valognes. Jean-Louis Valentin, conseiller municipal de Valognes, a obtenu au second tour 13 voix de plus que son rival, David Margueritte, sur 218 au total.

La communauté d'agglomération du Cotentin était dans la Manche la dernière intercommunalité à choisir son président. C'est désormais chose faite : Jean-Louis Valentin a été élu président de cette super-intercommunalité de 187 000 habitants ce samedi. 219 élus communautaires étaient réunis à Valognes pour ce vote.

"Je veux que le rassemblement territorial dure. Je serai un président au service d'une gouvernance collective pour le Cotentin et je ferai en sorte que cette communauté s'occupe de l'essentiel : des secteurs stratégiques", a indiqué Jean-Louis Valentin juste après l'annonce de sa victoire.

Des élus obligés de voter plusieurs fois

Quatre candidats étaient en lice pour le premier tour de ce scrutin : deux membres du parti Les Républicains : Jean-Louis Valentin, donc, conseiller municipal de Valognes, et président jusqu'en décembre de la communauté de communes Coeur du Cotentin ; David Margueritte, vice-président de la région Normandie ; Nicolas Vivier, adjoint au maire de Cherbourg-en-Cotentin, écologiste et Valérie Varenne, conseillère municipale cherbourgeoise du Front de Gauche.

219 élus communautaires étaient présents pour  ce vote, parmi eux moins d'un quart de femmes. - Radio France
219 élus communautaires étaient présents pour ce vote, parmi eux moins d'un quart de femmes. © Radio France - Maëlle Robert

Jean-Louis Valentin est arrivé en tête du premier tour, et a manqué d'atteindre la majorité absolue de trois voix. Un second tour a ensuite été organisé, avec trois candidats, Nicolas Vivier s'étant retiré. Après deux essais infructueux qui n'ont pu être pris en compte parce que le nombre de bulletins comptabilisés ne correspondait pas au nombre de votants, la troisième tentative a été la bonne.

Jean-Louis Valentin a alors obtenu 113 voix sur les 218 exprimées, devançant de 13 voix son adversaire du même parti que lui, David Margueritte. Valérie Varenne, du Front de Gauche, a quant à elle obtenu 5 voix.