Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le coup de gueule d'un député PS de Haute-Garonne contre Christophe Castaner

jeudi 11 avril 2019 à 8:17 Par Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie

L'élu socialiste du Comminges Joël Aviragnet a violemment critiqué ce mercredi, à l'Assemblée Nationale, les propos du ministre de l'Intérieur sur les ONG en Méditerranée, accusées d'être "complices" des passeurs de migrants. Christophe Castaner lui a répondu dans la foulée.

Le député PS du Comminges Joël Aviragnet, à l'Assemblée Nationale, en mars 2018.
Le député PS du Comminges Joël Aviragnet, à l'Assemblée Nationale, en mars 2018. © Maxppp - Leon Tanguy

Encausse-les-Thermes, France

Joël Aviragnet a dit ce qu'il avait sur le coeur, ce mercredi à l'Assemblée Nationale. Lors des questions au gouvernement, l'élu socialiste du Comminges s'en est pris au ministre de l'Intérieur, suite à ses déclarations il y a quelques jours sur les ONG en Méditerranée. Christophe Castaner avait soutenu le 5 avril dernier que ces organisations qui viennent en aide aux migrants avaient “pu se faire complices” des passeurs. Le ministre avait notamment évoqué des "contacts téléphoniques".

"L'une des mes plus grandes fiertés quand j'étais maire d'Encausse-les-thermes, fût d'accueillir des familles de réfugiés. Suis-je moi aussi complice des passeurs ? - Joël Aviragnet

Des propos qui provoquent un tollé depuis plusieurs jours. "Les mots me manquent pour vous dire combien vos propos sont inadmissibles", s'est indigné le député PS. "L'une des mes plus grandes fiertés quand j'étais maire d'Encausse-les-thermes, fût d'accueillir des familles de réfugiés. Suis-je moi aussi complice des passeurs ?" a questionné l'élu commingeois, qui a aussi rappelé l'histoire des réfugiés espagnols, arrivés dans le sud de la France, à la fin de la guerre d'Espagne.

Le ministre de l'Intérieur a répondu au député socialiste dans la foulée, en qualifiant les propos de Joël Aviragnet '"inacceptable". Selon Christophe Castaner, ses propos du 5 avril cité s'inscrivaient dans un compliment plus global du rôle des ONG dans leur travail pour les migrants : "vous aurez beau chercher, (...) vous ne décèlerez aucune ambiguïté dans cette phrase", a-t-il d'abord répondu.

"Vous aurez beau chercher, vous ne décèlerez aucune ambiguïté dans ma phrase" - Christophe Castaner

Et il a persisté ensuite : "Il est documenté qu'il a pu y avoir, dans certains cas, des interactions entre des passeurs et certaines ONG. (...) Ces faits, M. le député, ont été établis par deux rapports bimensuels de Frontex (Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes)"