Politique

Le coup de gueule de Philippe Richert, président du Grand Est : "La politique doit cesser d'être un parcours personnel"

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu Lorraine Nord mardi 13 décembre 2016 à 9:20

Le président de la région Grand Est Philippe Richert.
Le président de la région Grand Est Philippe Richert. © Maxppp -

Un an après le deuxième tour des élections régionales, les attaques contre la grande région continuent en Alsace. A tort selon Philippe Richert, le président de la région Grand Est.

"La réalité dans laquelle nous sommes, elle est moins affriolante que ce que le gouvernement voulait nous faire penser", concède Philippe Richert, président de la région Grand Est, un an jour pour jour après le deuxième tour des élections régionales. "Mais elle n'est pas non plus ce qu'on est en train de dire ici en Alsace." Allusion à peine voilée aux déclarations des présidents des conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin: début décembre, Eric Straumann et Frédéric Bierry refusaient de signer le plan Etat région, expliquant que l'Alsace y était perdante.

La réalité, c'est que nous défendons l'Alsace" - Philippe Richert

Réponse de Philippe Richert sur France Bleu Alsace: "La politique doit cesser d'être un parcours personnel, où on est en train d'expliquer à des gens des choses qui ne correspondent pas à la réalité. La réalité aujourd'hui, c'est que nous défendons l'Alsace. (...) Quand vous dites aux gens que l'Alsace disparait, arrêtons. On a gardé l'agence d'attractivité, toute la politique pour le bilinguisme, toute la politique pour la marque Alsace, c'est le conseil régional qui le fait, en totalité, rien n'a baissé."