Politique

Le débat de la primaire et du centre sur France Bleu Orléans

Par Eric Normand, France Bleu Orléans lundi 7 novembre 2016 à 19:59

Débat de la primaire et du centre sur France Bleu Orléans
Débat de la primaire et du centre sur France Bleu Orléans © Radio France - Anne Oger

Le débat de la primaire de la droite et du centre, ce n'est pas qu'à la télévision! C'était aussi à la radio ce lundi soir sur France Bleu Orléans dans l'émission "Controverse." Les 4 représentants du Loiret des 4 principaux candidats selon les sondages ont débattu pendant 55 minutes.

L'événement politique de ce début de semaine, c'est le débat de la primaire de la droite et du centre sur France Bleu Orléans dans l'émission "Controverse" en partenariat avec Apostrophe45. Autour de la table: Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet (Alain Juppé) - Jean-Pierre Door, député-maire de Montargis (Nicolas Sarkozy) - Serge Grouard, député (François Fillon) - Claude De Ganay, député (Bruno Le Maire)

Dans un premier temps, chaque invité explique quelle est sa relation avec le candidat qu'il soutient. Matthieu Schlesinger se rend très régulièrement au QG parisien d’Alain Juppé, qu’il soutient, le conseille sur la campagne et lui écrit même ses discours. Serge Grouard est ami avec François Fillon, il est dans l’équipe de campagne de l'ancien premier ministre. Il a même été en charge du projet. Jean-Pierre Door est un fidèle parmi les fidèles de Nicolas Sarkozy. Il l'a invité à Montargis avec un certain succès d'ailleurs, notamment pour la sortie de son livre. Claude de Ganay connaît Bruno Le Maire depuis qu'il est député. Il le soutient car c'est un homme neuf.

Primaire de la droite et du centre : leur relation avec les candidats?

La première partie est sur l'économie et notamment les 35 heures

C'est un point commun à tous les candidats, ils veulent en finir les 35 heures pour relancer l'économie française. Mais les candidats s'opposent sur la méthode.

Les 35h sont un symbole, c'est pour cela qu'il faut le faire tomber - Matthieu Schlesinger, soutien d'Alain Juppé

Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet et proche soutien d'Alain Juppé - Radio France
Matthieu Schlesinger, maire d'Olivet et proche soutien d'Alain Juppé © Radio France - Anne Oger

Pour Nicolas Sarkozy, ce sont 39 heures payées 39. L'ancien président de la république propose également de relever la durée du travail dans la fonction publique de 35 à 37 heures payées 37 heures de manière obligatoire, jusqu’à 39 heures pour les fonctionnaires volontaires.

Alain Juppé préconise des négociations obligatoires pour la durée du temps de travail avec un retour aux 39 heures dans 2 ans.

François Fillon propose de repasser aux 39 heures dans la fonction publique et à 48 heures par semaine maximum dans le privé.

Bruno Le Maire est opposé aux 35 heures, car "la loi a tué l’esprit de travail dans ce pays."

Le débat de la primaire et du centre sur France Bleu Orléans: la suppression des 35 heures

Les dépenses de l'Etat

Combien de fonctionnaires en moins sur cinq ans ? Tous veulent sabrer dans la fonction publique. Pour Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, c'est “une baisse des effectifs de 250 000 à 300 000 postes, au moyen du non-remplacement ciblé de départs à la retraite.” Pour Bruno Le Maire et François Fillon, “le passage de 35 à 39 heures, mis en œuvre pour les 5,2 millions de fonctionnaires, représente un gain de temps de travail de près de 12%, soit l’équivalent de 600 000 postes.”

Serge Grouard, soutien de François Fillon - Radio France
Serge Grouard, soutien de François Fillon © Radio France - Anne Oger

Quelle réduction des dépenses publiques sur cinq ans ? 90 milliards pour Alain Juppé et Bruno Le Maire - 100 milliards pour Nicolas Sarkozy - 110 milliards pour François Fillon

Le débat de la primaire et du centre sur France Bleu Orléans: baisse des dépenses publiques

Lutter contre le terrorisme

Il y a un an avaient lieu les terribles attentats du 13 novembre à Paris. Faut-il de nouvelles mesures? De nouvelles lois en matière de lutte contre le terrorisme? Environ 10 000 personnes sont fichées S pour lien supposé avec le djihadisme radical. Jean-Pierre Door, le député-maire de Montargis approuve la proposition de Nicolas Sarkozy qui veut créer un centre de rétention pour cette population.

Un centre de rétention des fiches S, c'est Guantanamo et ce n'est pas efficace - Serge Grouard, soutien de François Fillon

La suppression des RG par Nicolas Sarkozy a été une mauvaise réforme - Matthieu Schlesinger, soutien d'Alain Juppé

Le débat de la primaire et du centre sur France Bleu Orléans: la lutte contre les attentats

L'interview décalée: réactions "aux citations vachardes"

Il faut se méfier des phrases vachardes car le 27 novembre, il faudra montrer une vraie cohérence - Jean-Pierre Door, soutien de Nicolas Sarkozy

Jean-Pierre Door, soutien de Nicolas Sarkozy, participait au débat - Radio France
Jean-Pierre Door, soutien de Nicolas Sarkozy, participait au débat © Radio France - Stéphane Barbereau

Citation d'Alain Juppé: "en matière judiciaire, il vaut mieux avoir un passé qu'un avenir..."

Citation de François Fillon: "Si Juppé est élu président de la république, au bout d'un an, ce sera une immense déception."

Citation de Bruno Lemaire: "François Fillon a laissé 600 milliards d'euros de dettes et il revient aujourd'hui, tranquille comme Baptiste, pour dire qu'il va réduire la dette."

Citation d'Alain Juppé: "Le Maire, il n'est pas moderne, contrairement à ce qu'il essaie de faire croire. Il a une façon assez classique et superficielle de voir les choses, parfois."

A écouter : les réactions aux citations "vachardes"

L'accueil des migrants

Le gouvernement a trouvé quelque 9 000 places d’accueil pour des réfugiés et migrants, en vue d’un relogement provisoire des occupants de la "Jungle" de Calais. 370 personnes ont été accueillies en région Centre-Val de Loire, 93 dans le Loiret à Pierrefitte-ès-Bois et à Cerdon, sur la circonscription de Claude De Ganay.

Claude De Ganay, le député, a accueilli des mineurs isolés sur sa circonscription - Radio France
Claude De Ganay, le député, a accueilli des mineurs isolés sur sa circonscription © Radio France - Anne Oger

Le débat de la primaire et du centre sur France Bleu Orléans: l'accueil des migrants

Le mot final et la conclusion de chacun

Pourquoi voter pour tel ou tel candidat ?

La Haute-Autorité pour la primaire de la droite et du centre a mis en place à compter de ce lundi un numéro de téléphone permettant d’aider les potentiels votants à trouver leur bureau de vote, à moins de deux semaines du premier tour de la primaire: le 0821 20 2016 (0,12 euro par minute) de 8h à 19h.

Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet sont les 7 candidats qui vont en découdre les 20 et 27 novembre. Dans le Loiret, il y aura en tout 119 bureaux de vote. C'est à peine plus que lors de la primaire de la gauche, où il y en avait 114. Les bureaux de vote seront répartis sur 78 communes.