Politique

Le débat de la primaire à gauche auprès des sympathisants de Benoît Hamon à Bordeaux

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde vendredi 13 janvier 2017 à 0:31

Ambiance studieuse devant le débat
Ambiance studieuse devant le débat © Radio France - Stéphane Hiscock

Une vingtaine de sympathisants de Benoît Hamon se sont réunis ce jeudi soir dans un restaurant des Capucins à Bordeaux pour suivre le premier débat télévisé de la primaire à gauche. Bilan : pas de réel vainqueur mais l'occasion pour les candidats de marquer leurs différences.

Les 7 candidats ont débattu pendant plus de deux heures 30 sur l'économie, la lutte contre le terrorisme et la laïcité. Un premier débat qui a permis à chacun de souligner sa différence mais sans donner lieu à un véritable affrontement. A de nombreuses reprises Manuel Valls s'est retrouvé un peu seul face à tous les autres, surtout quand il a du défendre le bilan du quinquennat Hollande, mais au bout du compte pas de vainqueur et un débat policé.

Dans un restaurant des Capucins une vingtaine de sympathisants de Benoît Hamon se sont retrouvés auprès de la conseillère régional Naïma Charaï et du conseiller municipal d'opposition bordelais Mathieu Rouveyre pour suivre les débats.

Ambiance studieuse devant un écran d'ordinateur (pour remplacer un écran de télévision tombé en panne) Les militants chuchotent et n'en perdent pas une miette. Selon eux, Hamon défend une ligne claire, il sort du culte de la personnalité et il serait clairement le candidat de la jeunesse.

Sur le revenu universel, il a donné le ton et tous les autres sont obligés de se positionner par rapport à lui ... c'est une bonne chose

— Sydney, socialiste et hamoniste

Reportage auprès des militants pro-Hamon

A en croire les rares sondages sur la primaire Manuel Valls arriverait en tête du premier tour (le 22 janvier) devant Arnaud Montebourg et Benoît Hamon au coude à coude. En revanche, au deuxième tour (29 janvier) rien ne serait acquis pour l'ex-premier ministre.