Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid 19 : Philippe Douste-Blazy pour une stratégie de tests massifs et pour le port obligatoire du masque

-
Par , France Bleu Paris
France

Pratiquer massivement des tests et porter systématiquement des masques lors du déconfinement : les recommandations de Philippe Douste-Blazy, médecin et ancien ministre de la Santé, invité de France Bleu Paris ce jeudi matin.

.
. © Maxppp - Salvatore di Nolfi

Quel regard porte le professeur de médecine et ancien ministre de la santé Philippe Douste-Blazy* ? Invité de FRANCE BLEU PARIS ce jeudi matin, celui qui a relayé la pétition en faveur du professeur Raoult appelle à tester massivement et dès maintenant pour éviter une deuxième vague de l'épidémie : "J’estime que l’on perd du temps en ne recherchant pas et en ne testant pas les personnes susceptibles d’être positives dans les zones où le virus circule le plus". Il évoque les régions du Grand Est et de l'Ile de France, notamment "dans les XVIIIème et XIXème arrondissements de Paris". 

Les tests PCR (réalisés avec un écouvillon dans le nez) sont "une technique très connue, pratiquée par les Allemands, les Coréens du Sud, les Taïwanais : là où l’épidémie est passée"

Une fois les personnes testées massivement, Philippe Douste Blazy recommande de placer à l'isolement celles diagnostiquées positives au Covid 19, "dans des hôtels thérapeutiques, comme ceux du groupe Accor par exemple, pour ne pas contaminer les personnes avec qui elles pourraient être en contact".

Le port du masque devra être systématique et obligatoire

Le virus n’est pas seulement transmis par des postillons, mais aussi aéroporté par des aérosols précise Philippe Douste-Blazy : "les particules, lorsque vous parlez, peuvent rester suspendues dans l’air un petit moment". Raison pour laquelle il est "fondamental" que le masque devienne "obligatoire dans les transports en commun et systématique dans tous les endroits clos, comme les bureaux par exemple". "Il faudra s’habituer à les porter. C’est capital" insiste-t-il. "Il est fondamental de ne plus tergiverser sur le bien-fondé du port du masque, après tout, avec un peu de bon sens, dans la mesure où le virus est transmis par la bouche, il est normal de faire barrière avec un masque" conclut l'ex-ministre de la santé.

* Philippe Douste-Blazy, médecin, a été notamment ministre de la Santé en 1993-1995 durant la présidence de F. Mitterrand et en 2004-2005, durant la présidence J. Chirac, député UDF et secrétaire général adjoint des Nations Unis de 2008 à 2017. Il a relayé ces dernières semaines la pétition NePerdonsPLusDeTemps en faveur du professeur Raoult. Pétition qui  recommande l'hydroxychloroquine dans la lutte contre le Covid-19. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess