Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Département du Nord prêt pour la réouverture des collèges

-
Par , France Bleu Nord

A quelques heures de l'annonce des modalités de la phase 2 du déconfinement, Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental du Nord était l'invité de France Bleu Nord.

Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental du Nord
Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental du Nord © Radio France

 "Il y a très longtemps qu'on piétine devant le feu tricolore orange, puis rouge. Aujourd'hui, il est indispensable que nous soyons au vert". Pour le patron du Département du Nord,  il est important de passer au vert pour "tous les signes de confiance que cela donnera à toute une région qui en a bien besoin"

 Tout est prêt en tout cas pour la réouverture des collèges affirme Jean-René Lecerf, des masques au gel hydroalcoolique en passant bien évidemment par le personnel mais il ne se fait pas d'illusion : " comme dans le primaire, ce sont les enfants des catégories les plus modestes et les plus en difficulté qui seront les moins présents à cette rentrée".

Pas de cantine gratuite dans les collèges d'ici fin juin

Contrairement à son homologue du Pas-de-Calais, Jean-René Lecerf n'envisage pas la gratuité de la cantine pour les collégiens d'ici la fin des cours. Il dit respecter cette décision mais explique que le Département a fait le choix de multiplier les actions de mise à disposition gratuite de panier-repas vers des personnes signalées par les services sociaux. "Il y en a pour un million d'euros" précise l'élu divers droite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu