Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Indre-et-Loire : Le Conseil départemental et la préfecture annoncent un plan de prise en charge des jeunes migrants

samedi 1 septembre 2018 à 6:40 Par Denis Guey, France Bleu Touraine

La préfecture et le Conseil départemental d'Indre-et-Loire ont annoncé les grandes lignes d'un plan d'urgence face à l'arrivée massive de Mineurs Non Accompagnés depuis le début de l'été. De 550 en 2017, ils sont passés à 865.

La fin de la saison touristique devrait libérer des places d'hébergement dans des hôtels, à destination des Mineurs Non Accompagnés.
La fin de la saison touristique devrait libérer des places d'hébergement dans des hôtels, à destination des Mineurs Non Accompagnés. © Maxppp - pdeschamps

Tours, France

Cette année, plus de 300 mineurs ont vu leur situation évaluée et sont éligibles aux aides du département par l'Aide sociale à l'enfance (ASE). En 2015, ils étaient 85 dans ce cas en Indre-et-Loire. La situation inquiète les élus, d'autant plus que les mineurs isolés qui arrivent sont de plus en plus jeunes.

"Nous interpellons l'État depuis mars 2018"

Un Mineur Non Accompagné coûte 18 000 euros au Conseil départemental à l'année. La préfète Corinne Orzechowski a annoncé ce matin que l'État prendrait en charge 10% de cette somme dès 2019, soit 1940 euros. Le gouvernement vient aussi de verser 1 million d'euros au Département sur les 12 millions consacrés aux migrants mineurs en 2017. C'est trois fois plus qu'en 2016. 

Cette aide est tardive ; le président du Conseil départemental, Jean-Gérard Paumier, rappelle qu'il avait interpellé Emmanuel Macron à ce sujet lors de sa visite en Touraine le 14 mars 2018.

Accélérer le processus d'évaluation

L'évaluation du statut des Mineurs Non Accompagnés par des éducateurs spécialisés et travailleurs sociaux du Conseil départemental est légalement fixée à 5 jours. Actuellement, les démarches prennent 40 jours. Ces agents d'accueil vont passer de 12 au nombre de 17, début septembre. Leur embauche a aussi un prix, il en coûte 40 000 euros au Département d'ici la fin du mois de décembre.

Concernant l'hébergement des mineurs isolés, la préfecture a annoncé la création de 25 places supplémentaires très bientôt. C'est trop peu, d'après Patrick Bourbon, représentant de l'association Réseau Education Sans Frontière et bénévole au campement provisoire de Saint-Pierre-des-Corps. Il compte désormais 70 jeunes depuis le 25 août.