Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le député de Haute-Garonne Sébastien Nadot, ex-LREM, rejoint le nouveau groupe parlementaire

-
Par , France Bleu Occitanie

Le parti présidentiel perd la majorité absolue à l'Assemblée nationale ce mardi. Un neuvième groupe politique vient d'être créé avec des Macronistes et anciens Macronistes. L'ex-député LREM de Haute-Garonne Sébastien Nadot en fait partie.

Sébastien Nadot fait partie du nouveau groupe "Ecologie Démocratie Solidarité" de l'Assemblée
Sébastien Nadot fait partie du nouveau groupe "Ecologie Démocratie Solidarité" de l'Assemblée © Maxppp - Vincent Isore

Baptisé "Ecologie Démocratie Solidarité", ce nouveau groupe est "indépendant", "ni dans la majorité, ni dans l'opposition", écrivent dans leur déclaration politique les 17 députés de ce neuvième groupe politique officiellement constitué ce mardi à l'Assemblée.

Parmi les 17 membres de ce groupe figure le député de Haute-Garonne Sébastien Nadot. En 2018, il a été exclu du parti présidentiel après avoir voté contre le budget.

"Ce n'est pas un groupe anti-présidentiel, dit Sébastien Nadot. C'est un groupe de circonstances. On a énormément de choses à rebâtir. Le fait est qu'on est dans un moment tout à fait exceptionnel où le parlement est assez verrouillé et n'arrive pas à fonctionner convenablement." L'élu ajoute que le groupe souhaite redonner de la voix au parlement, aux citoyens et surtout à ceux qui sont les plus touchés par la crise.

Une situation délicate pour la majorité, avec ces départs pour réclamer au gouvernement un virage à gauche, LREM perd sa majorité absolue. Le gouvernement devrait alors s’appuyer sur des alliés comme le MoDem pour faire passer ses lois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess