Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le député François-Michel Lambert opposé à la suppression de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires

-
Par , France Bleu Provence

Invité de France Bleu Provence matin, le député écologiste s'est prononcé pour le maintien de la mesure, au nom des vies épargnées depuis le mois de juillet.

Le député écologiste de Gardanne Michel-François Lambert
Le député écologiste de Gardanne Michel-François Lambert © Maxppp -

Gardanne, France

Invité de France Bleu Provence, François-Michel Lambert, député écologiste de Gardanne (Bouches-du-Rhône) s'est dit, ce jeudi, opposé à un retour sur la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les axes secondaires, alors qu'Emmanuel Macron s'est déclaré ouvert à des aménagements. Les vies épargnées par cette mesure mise en place en juillet "ont pu participer aux fêtes de fin d'année. Ce sont des milliers de familles n'ont pas connu le drame de la perte d'un proche. Je ne vois que ça" a insisté le député écologiste et président du groupe Liberté et Territoire à l'Assemblée Nationale "créé un mois avant le mouvement des gilets jaunes parce qu'on en avait ras-le-bol de ne pas être écouté par un gouvernement très parisien".

"J'ai vécu trop de cérémonies avec des jeunes tués" (François-Michel Lambert)

Pour le député de Gardanne, "l'impact d'un accident à 80 km/h est bien moindre qu'à 90 km/h. C'est de la physique que l'on apprend au lycée" a expliqué François-Michel Lambert qui estime à plusieurs centaines, le  nombre de vies sauvées à la fin de l'année 2019 si l'abaissement de la vitesse à 80 km/h est maintenu. "Depuis six ans que je suis député, j'ai vécu trop de cérémonies avec des jeunes tués sur les routes de ma circonscription" a poursuivi le député écologiste qui a réclamé des mesures sur la route "mortelle" de Saint-Zacharie.

L'avenir de la centrale à charbon de Gardanne

François-Michel Lambert a également prévenu les salariés de la centrale à charbon de Gardanne, en grève depuis le 7 décembre pour sauver leur usine, de ne pas "courir derrière de faux espoirs illusoires". Alors qu'un moratoire a été décidé pour la centrale de Cordemais (Loire-Atlantique), le parlementaire a expliqué qu'il lui était difficile de soutenir une telle mesure dans la mesure où "il n'y a pas de projet porté par l'actionnaire Uniper. Son projet consiste à vendre l'usine à un casseur d'entreprises tchèque (le milliardaire Daniel Kretinsky). Donc il n'y a pas de projets". "L'urgence est de mettre de l'argent sur la table à la hauteur du sacrifice qu'on demande aux 300 salariés et à toutes leurs familles" a insisté François-Michel Lambert.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu