Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le député LREM Adrien Taquet propose de déménager l'Assemblée nationale à Marseille

mardi 14 novembre 2017 à 9:28 Par Florent Le Saux, France Bleu Provence et France Bleu

Adrien Taquet, député La République en Marche des Hauts-de-Seine, se demande s'il faut "raser le Palais Bourbon" et déménager l'Assemblée nationale à Marseille. "C'est un fada", répond Dominique Tian, premier adjoint au maire de Marseille.

Adrien Taquet, député La République en Marche, dans la salle des Quatre Colonnes à l'Assemblée Nationale
Adrien Taquet, député La République en Marche, dans la salle des Quatre Colonnes à l'Assemblée Nationale © Maxppp - Vincent Isore

Marseille, France

Ce mardi matin, sur France Bleu Provence, Adrien Taquet lance cette idée qui peut paraître saugrenue : "Plus rien n'impose qu'on reste dans le Palais Bourbon à Paris. Pour moderniser notre Assemblée et associer les citoyens, il faut peut-être aller à leur rencontre, sortir des murs."

"Et c'est un fan du Paris Saint-Germain qui vous dit ça : je suis amoureux de Marseille, je la trouve sublime et je trouve qu'elle n'occupe pas sa place en France et en Europe. Ce serait un moyen de redynamiser, de la remettre dans le centre du jeu. J'en serais ravi" - Adrien Taquet

Un "fada"

Dominique Tian, premier adjoint à la mairie de Marseille, lui oppose cette réponse cinglante ce mardi sur France Bleu Provence : "Je crois que c'est un fada. C'est une proposition un peu bizarre. Adrien Taquet n'en mesure peut-être pas les conséquences. On ne va pas rejouer la scission, l'exemple catalan. Le pouvoir est à Paris, c'est une évidence. Marseille est une capitale régionale et c'est déjà pas mal. Et même décentraliser certaines sessions, ça coûterait de l'argent."