Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le député LREM de Marseille Saïd Ahamada demande un comité interministériel sur la sécurité à Marseille

mercredi 12 septembre 2018 à 10:04 Par Fabien Le Dû, France Bleu Provence

Invité de France Bleu Provence ce mercredi, le député des quartiers nord dénonce des règlements de compte à répétition qui ne "choquent plus que les Marseillais". Il réclame un "électrochoc" au gouvernement. Saïd Ahamada confirme également que la rocade nord sera ouverte d'ici la fin de l'année.

Saïd Ahamada demande dénonce l'indifférence autour des règlements de compte à Marseille
Saïd Ahamada demande dénonce l'indifférence autour des règlements de compte à Marseille © Maxppp - LAUNETTE Florian

Marseille, France

Une série de règlements de comptes a marqué la semaine dans la région de Marseille : six morts dans les Bouches-du-Rhône et le Var. Dernier en date, une tentative d'assassinat près de la cité Félix-Pyat dans le 3e arrondissement : un homme de 28 ans touché de plusieurs balles d'arme de poing.  

"On s'est habitué à entendre qu'il y a des morts à Marseille." (Saïd Ahamada, député LREM de Marseille)

"J'ai grandi dans cette cité jusqu'à l'âge de 17 ans,  je la connais bien, vous savez, malheureusement, en dehors de Marseille on s'est habitué à entendre le fait qu'il y ait des morts, a déclaré Saïd Ahamada. J'ai écrit et appelé le cabinet de Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, pour qu'un comité interministériel sur la sécurité se tienne à Marseille."

"Que doit-on faire ? Prendre les armes et faire la police nous-mêmes ?"

Saïd Ahamada en appelle à l'exécutif : "L'électrochoc doit se passer au niveau du gouvernement ou alors nous ne sommes pas en démocratie et nous ne sommes pas dirigés par le Premier ministre. Que doit-on faire ? Prendre les armes et faire la police nous-mêmes ?"

Interrogé sur la réflexion autour de la légalisation du cannabis, le député LREM ne la juge pas pertinente dans la lutte contre la criminalité : "C'est la pauvreté le problème. En légalisant le cannabis, d'autres trafics verront le jour, ceux qui croient qu'en légalisant le cannabis, les trafics stopperont à Marseille se trompent."

La rocade L2 nord dans les temps

Saïd Ahamada, qui a participé à une réunion en préfecture avec les riverains de la rocade L2 nord confirme par ailleurs que la route sera livrée en temps et en heure, "entre la mi-octobre et la fin octobre". L'inquiétude des habitants est légitime selon lui : "Les véhicules vont circuler, mais les travaux vont se poursuivre en surface pendant encore deux ans. Il faut un référent sur ce dossier pour minimiser les nuisances."