Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Elevage de poules en batterie : le député meurthe-et-mosellan Thibaut Bazin épinglé par l'association L214

lundi 21 mai 2018 à 8:40 - Mis à jour le lundi 21 mai 2018 à 11:09 Par Marie Roussel, France Bleu Sud Lorraine

Dans une vidéo publiée le 14 mai, l'association L214 dénonce les conditions d'élevage de poules pondeuses dans une entreprise de la Somme. Le député de la 4e circonscription de Meurthe-et-Moselle Thibaut Bazin y apparaît. Sur un ton léger, il vante les mérites de l'élevage en batterie.

Thibaut Bazin est le député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle
Thibaut Bazin est le député de la 4ème circonscription de Meurthe-et-Moselle © Maxppp - Alexandre Marchi

Meurthe-et-Moselle, France

Dans une vidéo tournée et diffusée le 14 mai par L214, on voit des poules pondeuses entassées dans des cages. Apparaît ensuite le député de la 4e circonscription de Meurthe-et-Moselle, Thibaut Bazin. L'élu est en train de prendre la parole pendant l'examen du projet de loi en commission des affaires économiques pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire. 

En bâtiment il y a un truc sympa : les copains !" - Thibaut Bazin sur l'élevage en batterie.

"Depuis plusieurs années, dit-il dans la vidéo, le bien-être animal est déjà pris en compte par les éleveurs. Les services vétérinaires effectuent déjà des contrôles chez les producteurs. Ecoutons aussi les scientifiques de l'INRA qui ont contribué à rendre les volailles joyeuses car la qualité de la chair et celle de leur ponte en dépendent." Avant d'ajouter, avec le sourire : "Et puis en bâtiment, il y a un truc sympa : les copains !"

Une vidéo "tronquée"

Le discours est décalé par rapport aux images de poules déplumées ou gisant sur le sol. Mais l'élu du Lunévillois se défend : il reproche à cette vidéo d'être "tronquée". "Elle ne reprend pas l'ensemble de mon intervention. Moi, j'ai passé des dizaines d'heures en commission ; je trouve que cela ne reflète pas les débats. On était en train de discuter d'un amendement qui voulait obliger, d'ici 2022, 100% de la production d’œufs en plein air. Ce n'est pas souhaitable et pas réaliste."

Un seul regret émis par Thibaut Bazin, celui de la "forme". "Je regrette d'avoir souri à la fin. Des collègues m'ont interpellé et c'est vrai que ma réaction n'était pas adaptée. Mais je confirme le fond." 

Le député des lobbys? 

Quant à l'accusation par L214  d'être un député des lobbys, Thibaut Bazin s'offusque. Des "attaques scandaleuses" selon lui. L'élu poursuit : "Tous ceux qui me connaissent savent que je n'ai aucun lien professionnel, familial, financier avec les producteurs d’œufs. "

Le vote sur l'interdiction de l'élevage en cage est prévu pour le 22 mai.