Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le député PS Guillaume Garot défend Ségolène Royal, bientôt licenciée de son poste d'ambassadrice des Pôles

-
Par , France Bleu Mayenne

L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle annonce que ses fonctions d'ambassadrice des Pôles seront bientôt terminées. Ses prises de positions, parfois virulentes, contre le gouvernement en sont probablement la cause. Ses proches montent au front pour la soutenir.

Ségolène Royal nommée en septembre 2017 ambassadrice des Pôles
Ségolène Royal nommée en septembre 2017 ambassadrice des Pôles © AFP - Eric Piermont

Département Mayenne, France

Ségolène Royal a annoncé mardi 14 janvier son "licenciement", "sans entretien préalable", de la mission bénévole sur les pôles Arctique et Antarctique qui lui a été confiée en septembre 2017 par Emmanuel Macron.

Faudrait-il un régime spécial pour Ségolène Royal ?", Guillaume Garot, député PS de la Mayenne

Sur sa page Facebook, elle publie ainsi une lettre datée du 7 janvier, envoyée par le ministère des Affaires étrangères, qui lui reproche ses récentes prises de parole publiques, "qui mettent en cause la politique du gouvernement à la mise en oeuvre de laquelle, en votre qualité d'ambassadrice, vous êtes étroitement associée". Du côté du Quai d'Orsay, on fait néanmoins valoir que le terme "licenciement" est "excessif à ce stade" : "On en est au rappel du devoir de réserve que l'action du gouvernement quand on est ambassadeur".

Depuis plusieurs semaines Ségolène Royal tacle la politique du Président de la République et du gouvernement, sur la réforme des retraites notamment.

Dans les couloirs de l'Assemblée Nationale, interrogé par nos confrères de France Inter, le député socialiste mayennais Guillaume Garot a pris la défense de son amie Ségolène Royal avec laquelle il a partagé de nombreux combats politiques : "quand Michel Rocard était à ce poste d'ambassadeur des Pôles, il avait de temps en temps des positions, virulentes, à l'encontre du Président Sarkozy qu'il avait pourtant nommé. Cela ne l'avait pas empêché de poursuivre son action. Faudrait-il donc un régime spécial pour Ségolène Royal ?" s'est interrogé le parlementaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu