Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le député rouennais Damien Adam s'excuse après la polémique sur les chômeurs aux Bahamas

vendredi 10 novembre 2017 à 12:43 Par Delphine Garnault, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Le député LREM de la 1ère circonscription de Rouen a créé la polémique après sa déclaration samedi dernier sur les demandeurs d'emploi. Il s'en excuse à France Bleu Normandie.

Damien Adam a dit regretter ses propos
Damien Adam a dit regretter ses propos © Maxppp - Maxppp

Rouen, France

Damien Adam a crée la polémique après les propos tenus dans les colonnes de Paris Normandie samedi dernier. Le député rouennais de la 1ère circonscription de Seine-Maritime estime alors "Quand vous êtes salariés et que vous voyez certaines personnes qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage, il est légitime de se dire que ce système marche sur la tête".

Conséquence : le jeune député de 28 ans s'est fait moquer sur les réseaux sociaux

Mais aussi par la classe politique ou dans les media. Du côté du Mouvement National des Chômeurs et Précaires, Pierre-Edouard Magnan de Petit Quevilly "Même s'il y a rétropédalage, on retiendra sa phrase plus que son rétropédalage. Cela traduit aussi une vision erronée de la réalité du chômage et de la précarité comme si on vivait mieux en étant demandeur d'emploi qu'en travaillant. Je trouve qu'en période de Paradise Papers c'est cocasse, faudrait être aussi vaillant pour lutter contre ces paradis fiscaux."

Conséquence : le jeune député a réagi dans un tweet. Il s'excuse

"Evidemment, il est regrettable que les chômeurs se soient sentis visés par cette déclaration. Je ne voulais pas les stigmatiser Cette déclaration date d'avant les révélations sur les Paradise Papers, dans ce dossier des paradis fiscaux, nous devons être implacables".