Élections DOSSIER : Les élections législatives 2017 en PACA

Fracture entre Christian Estrosi et Eric Ciotti, réactions des nouveaux députés... ce qu'il faut retenir du 2nd tour

Par Sébastien Germain, France Bleu Azur lundi 19 juin 2017 à 10:42

Les invités de France Bleu Azur sont les nouveaux députés des Alpes-Maritimes
Les invités de France Bleu Azur sont les nouveaux députés des Alpes-Maritimes © Radio France - Laure Debeaulieu

Tous les nouveaux députés étaient sur France Bleu Azur ce lundi matin. L'occasion de connaître leurs priorités et de parler des tensions entre Christian Estrosi et Eric Ciotti.

On connait les neuf députés des Alpes-Maritimes. Ils étaient ce lundi sur France Bleu Azur.

"On ne peut pas être en même temps dans le mouvement En Marche et le mouvement Les Républicains"

Eric Ciotti est élu dans la 1ière circonscription. La guerre avec Christian Estrosi est officiellement lancé : "C'est une question de clarté. Les électeurs de droite ont depuis longtemps tranché ce débat. Moi je dis que l'on ne peut pas être en même temps dans le mouvement En Marche et le mouvement Les Républicains. L'avenir de la mairie de Nice je ne veux pas en parler pour l'instant. Je ne brûlerai pas les étapes. Moi mon objectif c'est de participer à la reconstruction de notre famille politique."

Eric Ciotti

Marine Brenier est également élu face à la candidate FN Chantal Agnely avec 61 % des voix.

"Je vais voter toutes les lois qui iront dans le bon sens"

Marine Brenier est candidate Les Républicains mais n'a pas eu de candidats "La République En Marche" face à elle. Elle nous a expliqué "Je veux incarner une politique plus pragmatique. Je vais voter toutes les lois qui seront portés par ce gouvernement qui iront dans le bon sens. C'est le cas avec le dossier sur la reconnaissance faciale ou encore sur les rythmes scolaires. Je porterai ces réformes si le gouvernement l'applique. Ces mesures respectent mes valeurs gaullistes."

Marine Brenier

"Je ne serai pas une députée godillo"

Alexandra Valetta Ardisson est la nouvelle députée de la 4ième circonscription des Alpes-Maritimes qui s'étend de Villefranche à Menton et jusqu'à Tende. Elle est élue avec plus de 52% des voix devant le candidat FN d'Olivier Bettati : "Je ne serai pas une députée godillo. L'objectif est de co-construire les différentes lois. On va tout reconstruire ensemble. Il y a un gros travail de terrain qui a été fait. Je vais essayer de travailler en étroite collaboration sur la question des migrants avec le ministre de l'intérieur."

Alexandra Valetta-Ardisson

"Un gros travail de terrain pour gagner"

Dans la 6ième circonscription, Saint-Laurent-du-Var, Cagne/Mer, Villeneuve-Loubet ou encore La-Colle-sur-Loup la nouvelle députée c'est Laurence Trastour-Isnard, la candidate Les Républicains, élue avec plus de 57% des voix face à la candidate La République en Marche Nathalie Audin. Elle a rattrapé son retard, la candidate REM avait 6 points d'avance. Laurence Trastour-Isnard nous explique comment elle a fait son retard : "C'est un gros travail de terrain qui a marché. J'ai simplement défendu les valeurs de la droite. On a fait un travail de fond avec les gens de droite qui n'ont pas voté au premier tour."

Laurence Trastour-Isnart

Loïc Dombreval l'emporte dans la 2ième circonscription, Carros/Vence/Grasse-Nord et Haut-Pays. Loïc Dombreval bat le FN Olivier Cochet avec 59 % des voix. Il compte bien être la voix de sa circonscription : C'est compliqué le Haut Pays, je veux que mes électeurs se sentent soutenus. Il y a le thème des transports, de la sécurité, de la santé. Concernant la mairie de Vence il va y avoir une nouvelle élection d'ici la fin du mois de juin. Il nous faut un nouveau maire j'ai plusieurs candidats en tête".

Loïc Dombreval

Cédric Roussel, le candidat de la République En Marche est élu député de la 3ième circonscription avec plus de 60% des voix face au Fn Philippe Vardon.

"Ma priorité ? L'emploi"

Cette circonscription des Alpes Maritimes comprend le Nord- Est de Nice, et les communes de Falicon, Saint André de la Roche et La Trinité. Une circonscription ou le chômage est important. Cédric Roussel veut lutter pour l'emploi : "Ma priorité c'est l'emploi dans cette circonscription. Nous devons libérer les entreprises. Nous allons appliquer le programme d'Emmanuel Macron. J'ai 44 ans je vais découvrir un nouveau monde. Je vais arrêter de travailler pour me consacrer pleinement à mon mandat."

Cédric Roussel

  - Aucun(e)