Infos

Le FN présent dans 18 cantons au second tour des élections départementales en Charente-Maritime et en Charente

Par Stéfane Pocher, France Bleu La Rochelle lundi 23 mars 2015 à 7:14

Second tour des départementales le 29 mars 2015.
Second tour des départementales le 29 mars 2015. © MaxPPP

C'est en Charente-Maritime que la poussée du Front National est la plus impressionnante avec des candidats FN présents dans 12 cantons sur 27 au second tour. En Charente, le FN est présent dans 6 cantons sur 19. A noter aussi, quatre triangulaires dans les deux Charentes.

Grosse percée du FN en Charente-Maritime

C'est en Charente-Maritime que la poussée est la plus impressionnante. Le FN est encore qualifié dans pratiquement la moitié des cantons  avec 12 binômes au second tour (sur 27), avec même des chances de l'emporter, à Saujon et Marans, où la droite est éliminée. La droite est également talonnée dans deux autres cantons où la gauche a disparu: La Tremblade et Tonnay-Charente. Même à La Rochelle, terre de gauche, le FN a bien failli se hisser au deuxième tour dans le canton de Lagord à la faveur des divisions de la gauche. 

"Un tel camouflet pour les partis classiques est une première dans notre région traditionnellement modérée"

"La partie est difficile " concède le chef de file de l’opposition socialiste Mickaël Vallet. Et on comprend quand on voit les scores du Front national. Le jeu reste ouvert à Saintes, Rochefort ou Surgères. Voilà qui peut encore faire basculer l’élection.

Au 2e tour en Charente-Maritime, il y aura :  

7 duels droite-FN (Matha, Jonzac, Tonnay Charente, La Tremblade, Pons, Royan, Saintonge Estuaire) 3 duels gauche-FN (Marans, Marennes, Saujon)2 triangulaires ( Les Trois-Monts et Chaniers)  

8h/ départementales FN ENRO

Grosse surprise à Royan 

Dominique Bussereau, le président sortant du conseil général et sa binome Marie-Pierre Quentin n'ont pas été élus dès le premier tour. Ils recueillent 47,5% des voix. Ils seront face à Thierry Rogister et Marie Garnier pour le front national,  avec 27,7% des voix.  Les socialistes Régine joly et Denis Moallic obtiennent 18,5%. Bon dernier,  le PCF. Jacques Guiard, ex conseiller municipal et son binonome Christelle Maire recueille 6,4% des votes. L'abstention est de 46,13% dans ce canton.

7h/ Royan enro

En Charente, la gauche divisée laisse la place au FN dans 3 cantons

La gauche disparait à Cognac, et à Charente-Champagne où le binôme de droite n'a qu'une petite avance sur celui du front national. Des divisions qui se paient cash aussi dans le canton d'Angoulême 3 où une conseillère générale socialiste sortante est éliminée pour laisser place à un duel droite-FN.Il y aura aussi en Charente un duel PS-FN. Sans oublier deux trianguliares, en Charente, dans deux cantons : Boëme Echelle, Tude-et-Lavalette.Le FN confirme sa percée dans la région de Cognac. Mais pas exactement là où on l'attendait. Le FN était pourtant un peu plus attendu dans le canton de Cognac 1 (canton nord).  Mais Isabelle Lassalle et Georges Clot ratent le premier tour, avec 21,94% des voix, derrière le socialiste sortant Robert Richard et Nathalie Lacroix (24,38%) et les UMP-UDI Florence Pechevis et Jean-Hubert Lelièvre (22,86%). Ces derniers, bien que deuxième, abordent le second tour avec la réserve de voix potentielle de deux candidats divers-droite, plus deux autres d'extrème droite.

6h15+8h / Cognac 1er tour ENRO

Le parti socialiste appelle à faire barrage

Le parti socialiste, a clairement appellé ce dimanche soir en Charente-Maritime à faire barrage au FN, dans les 7 cantons où ses candidats ne seront pas présents au second tour et où il y aura des duels FN / Majorité départementale : Jonzac, Matha, Pons, Royan, Saintonge Esturaire, Tonnay Charente et La Tremblade.

"Sans ambiguité, nous appelons à voter pour les candidats opposés au Front national"

Dominique  Bussereau appellait hier soir les démocrates à faire battre "naturellement" les candidats du Front national au deuxième tour.Des abstentionnistes dans les villesAvec un peu moins de 50% d'abstention pour ce premier tour des élections départementales (49,79% pour être précis), le département de la Charente n'est pas dans les plus mauvais élèves en France. C'est surtout dans les villes (55,70% sur le canton de Cognac 2) que les abstentionnistes ont été les plus nombreux, ce qui a sans doute servi les intérêts du Front National qui sera présent dans 6 cantons de la Charente  dimanche prochain. Mais la question demeure intacte après ce premier tour : la gauche a-t-elle les moyens de garder la majorité en Charente ?

7h/ DEPARTEMENTALES Synthèse Charente

Partager sur :