Politique

Le Front de gauche présente sa liste pour les municipales au Mans

Par Julie Le Duff, France Bleu Maine lundi 3 février 2014 à 8:44

Conduite par la communiste Ariane Henry, la liste comprend des membres du PCF, du Parti de gauche, du mouvement Ensemble, ainsi que des militants syndicaux et associatifs. Sur les 55 candidats, cinq seulement ont déjà été élus.

En tête des priorités de la liste du Front de gauche : la préservation et le renforcement des services publics. Le programme comprend notamment la gratuité des transports publics (pour les moins de 12 ans, les bénéficiaires de minima sociaux et les retraités imposables), la baisse de l'abonnement à l'eau, l'élargissement des conditions d'accès aux logements sociaux ou encore la création d'un centre de santé municipal.

Un programme que la Ville du Mans a les moyens de financer sans augmenter les impôts, selon Ariane Henry, la tête de liste : "On essaie de trouver des moyens raisonnables de financer notre projet, sans pénaliser les ménages ou les petits commerçants. La ville du Mans est peu endettée : 680€ par habitant, quand la moyenne française est de plus de 1000€. L'épargne est de 13.8 millions d'euros, on a là une possibilité de financement à utiliser. Et puis on peut emprunter un petit peu plus ".

Mais l'argument de choc du Front de gauche, c'est la rupture des négociations sur le MMArena : "Un acteur privé ne peut pas s'enrichir au détriment de la collectivité publique. On va faire jouer cela ", assure Ariane Henry.

Quelle stratégie au second tour ?

Les militants du Front de gauche avaient choisi de présenter une liste autonome à l'automne. Mais sur les six élus communistes sortants, cinq ont rejoint la liste de Jean-Claude Boulard, le sortant socialiste. Les figures mancelles de la mouvance progressiste, comme Patrice Perdereau ou Maryse Berger, ne sont pas non plus sur la liste d'Ariane Henry. Mais le Front de gauche espère bien peser de tout son poids.

La candidate estime qu'une alliance avec les socialistes est possible au second tour, mais pas à n'importe quelles conditions : "Ce qui est certain, c'est que nous nous engageons à combattre la droite et le Medef. Une alliance est possible mais sur la base de la proportionnelle, pas question que les voix de nos électeurs soient détournées. Il n'y aura pas d'accord de mandature, nous voulons que nos élus par exemple puissent ne pas voter le budget si c'est un budget d'austérité ".

Les 55 noms de la liste Front de gauche

 

1. Ariane Henry   (PCF), 43 ans, professeure de sciences économiques et sociales.

2. Loïc Morisot   (PG), 35 ans, professeur en collège.

3. Valérie Hoingne  (sans étiquette), 38 ans, conseillère pôle emploi, militante syndicale.

4. Bernard Lebrun  (Ensemble), 59 ans, militant associatif, retraité.

5. Saïda Safir  (PCF), 38 ans, animatrice d’éducation populaire.

6. Dominique Piron   (PG), 57 ans, ouvrier d’état, militant syndical départemental.

7. Brigitte Haudebourg  (Ensemble), 56 ans, institutrice, militante solidarité internationale, conseillère municipale de 2001 à 2008.

8. Christophe Janvier  (PCF), 50 ans, ouvrier chez Renault, militant syndical.

9. Nicole Tricot  (sans étiquette), 63 ans, agent administratif territorial retraitée, militante associative.

10. Pierre Castéra  (PG), 45 ans, postier, militant syndical départemental.

11. Charlotte Besson  (PCF), 27 ans, sage-femme.

12. Thierry Aubry  (Ensemble), 56 ans, contrôleur des finances publiques, militant syndical et associatif.

13. Nathalie Donio  (PG), 47 ans, conseillère technique en assurances, militante syndicale départementale.

14. Alain Bourneuf   (PCF), 55 ans, agent maîtrise transport, militant syndical.

15. Claire Richet  (sans étiquette), 50 ans, documentaliste.

16. Martin Combe  (PCF), 69 ans, médecin spécialiste, élu sortant.

17. Marie-Line Le Gall   (Ensemble), 54 ans, professeure en lycée, militante syndicale.

18. Jean-Baptiste Poirrier  (PCF), 23 ans, étudiant en histoire.

19. Hélène Verdon  (PG), 53 ans, assistante sociale.

20. Pascal Archain   (sans étiquette), 52 ans, technicien ERDF.

21. Sophie Quesne-Richet  (PCF), 48 ans, formatrice insertion, situations de handicaps.

22. Jean-Pierre Cinier  (PG), 60 ans, naturopathe libéral, militant écologiste.

23. Rachida Arouani   (sans étiquette), 56 ans, gardienne d’immeuble.

24. Hugues Granger  (Ensemble), 22 ans, étudiant en géographie.

25. Najat Tahani   (PCF), 52 ans, maître de conférence à l’université du Maine.

26. Gilles Rouby  (sans étiquette), 56 ans, professeur des écoles, militant éducation populaire.

27. Laure Sabler  (PG), 27 ans, étudiante en design urbain, militante LGBTI.

28. Guillaume Marchand  (PCF), 32 ans, inspecteur du travail.

29. Yvonne Quinio  (sans étiquette), 62 ans, infirmière retraitée, militante associative.

30. Didier Bardoux  (sans étiquette), 59 ans, comédien.

31. Laure Binaisse  (sans étiquette), 57 ans, assistante sociale.

32. Saïd Mourahib  (PG), 35 ans, entrepreneur.

33. Michelle Royer  (sans étiquette), 67 ans, ouvrière retraitée, militante féministe.

34. Didier Dronne  (PCF), 57 ans, agent de maîtrise SNCF.

35. Florie Cristofoli   (Ensemble), 33 ans, professeure des écoles.

36. Sylvain Bervas  (PCF), 44 ans, animateur socio-culturel.

37. Nadine Millot   (Ensemble), 55 ans, infirmière scolaire.

38. Quentin Seillé  (PG), 22 ans, éducateur spécialisé.

39. Annick Philippe   (sans étiquette), 53 ans, conseillère pôle emploi, militante écologiste.

40. Jacques Brunel  (sans étiquette), 57 ans, cheminot retraité, militant syndical.

41. Lydie Saillour   (sans étiquette), 61 ans, agent de caisse retraitée.

42. Patrick Brossard  (sans étiquette), 58 ans, cadre centre social, militant éducation populaire.

43. Catherine Allet   (PCF), 58 ans, agent territorial.

44. Rémy Lambert  (PG), 53 ans, journaliste, militant culturel et écologiste.

45. Stéphanie Métais  (sans étiquette), 41 ans, formatrice public en insertion.

46. Claude Lefrère  (PCF), 62 ans, cheminot retraité.

47. Laure Savoye  (PG), 36 ans, professeure des écoles.

48. Thierry Latour  (PCF), 56 ans, conducteur voyageur interurbain.

49. Annie Sicard  (Ensemble), 72 ans, militante associative, conseillère municipale de 2001 à 2008.

50. Alain Bouchard   (sans étiquette), 56 ans, technicien maintenance.

51. Huguette Hérin  (PCF), 74 ans, écrivain, ancienne élue municipale et régionale.

52. Nicolas Blanc  (PG), 18 ans, étudiant en informatique.

53. Géraldine Janot   (sans étiquette), 38 ans, professeure des écoles.

54. Philippe Lamotte  (PCF), 58 ans, postier.

55. Jeannine Haudebourg  (sans étiquette), 78 ans, Progressiste et militante féministe, adjointe au maire jusqu’en 2001.

 

Partager sur :