Politique

Le Front national progresse dans tous les quartiers de Perpignan

France Bleu Roussillon mardi 25 mars 2014 à 11:59

La mairie de Perpignan
La mairie de Perpignan © MaxPPP

L’implantation est désormais totale : le parti de Marine Le Pen réalise des scores historiques dans tous les secteurs de Perpignan au premier tour des municipales. Dans les quartiers populaires comme dans les quartiers bourgeois.

Jusqu’à présent, le Front national avait ses « fiefs » et ses « bastions » à Perpignan. Le parti collectait le plus gros de ses voix dans les quartiers populaires frappés par le chômage, l’insécurité et la pauvreté, comme au Vernet ou au Champ de Mars. A l’inverse, ses bulletins de vote étaient boudés dans l’hyper-centre, dans les quartiers bourgeois ou les zones résidentielles. Il y dépassait rarement les 10%.Ce temps semble révolu. L’analyse des résultats du premier tour des municipales montre que le Front national est désormais implanté dans tous les secteurs de Perpignan , sans exception.Dimanche dernier, la liste dirigée par Louis Aliot a dépassé la barre des 30% dans la plupart des 68 bureaux de vote. Il dépasse même les 40 % dans huit bureaux, qui représentent sept quartiers différents de la ville.

Bas Vernet : 47,5% dans le bureau 61 (école Roudayre)Las Cobas : 44,25% dans le bureau 47 (école Boussiron)Mas-Vermeil : 45% dans le bureau 50 (école Claude-Simon)Mailloles : 40,8% dans le bureau 36 (école Herriot)Moyen-Vernet : 41,70 dans le bureau 1 (école Blum)Saint-Gaudérique : 43,4% dans le bureau 16 (école Coubertin)Moulin-à-Vent : 45,7% dans le bureau 29 (école Vertefeuille) Remarquons également que Louis Aliot réalise ses meilleurs scores dans les bureaux où la participation était la plus forte , et inversement, ses pires scores dans les bureaux où la participation était la plus faible. Autrement dit, la mobilisation des électeurs lui a été favorable . Le Front national pourrait avoir des réserves de voix chez les abstentionnistes.