Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Front national revendique le seuil du millier d'adhérents en Charente-Maritime

lundi 25 janvier 2016 à 1:52 Par Félix Mathieu, France Bleu La Rochelle

Autour de 1000 adhérents en Charente-Maritime. Ce nombre record avancé par le mouvement d'extrême droite pourrait en faire le premier parti du département, alors que la fédération 17 du Parti socialiste a vu ses effectifs baisser de 1200 à 900 entre 2012 et aujourd'hui.

Gilles Lebreton, Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, Jacques Colombier
Gilles Lebreton, Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, Jacques Colombier © Radio France - Félix Mathieu

Environ 200 adhérents ou sympathisants se sont réunis à la salle Carnot de Saujon ce week-end, pour la galette de la fédération 17 du parti de Marine Le Pen. Saujon, pour la deuxième année consécutive, ce n'est pas un hasard: le FN, représenté par son patron départemental, y avait fait plus de 40% aux élections départementales du printemps dernier.

Un millier d'adhérents à jour de cotisation. Depuis trois ou quatre ans, nous avons quintuplé. Toute la Charente-Maritime est devenue Front national. Nous sommes le premier parti de Charente-Maritime depuis les élections européennes". - Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, secrétaire départemental du FN

Et même si le FN n'est arrivé que troisième aux élections de décembre, la tête de liste  régionale Jacques Colombier est venu souligner que ce département de la Charente-Maritime avait été l'une de ses satisfactions, fournissant 4 des 29 conseillers régionaux FN.

Parmi les sympathisants présents à cette galette, Jean-Michel compte bientôt adhérer officiellement au Front national. Motivé, explique t-il, par les injustices qu'il voit tous les jours, notamment à la télévision.

Adhérent "dans l'espoir d'un changement assez radical"

Le parti compte sur ses élus à tous niveaux pour se crédibiliser auprès des électeurs en vue de la présidentielle. Par exemple l’eurodéputé pour le sud-ouest Gilles Lebreton est venu parler de ses activités parlementaires et de son combat contre le traité de libre-échange transatlantique.

Gilles Lebreton au sujet du TAFTA