Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le futur patron de la Métropole du Grand Paris veut "réformer un outil mal conçu"

-
Par , France Bleu Paris

Que va devenir la Métropole du Grand Paris ? Les élus élisent son président ce jeudi. Seul candidat déclaré à ce stade, Vincent Jeanbrun, maire de l'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) et proche de Valérie Pécresse, annonce sur France Bleu Paris, vouloir "réformer un outil qui fonctionne mal".

Vincent Jeanbrun, maire (Libres!) de l'Haÿ-les-Roses.
Vincent Jeanbrun, maire (Libres!) de l'Haÿ-les-Roses. © AFP - JACQUES DEMARTHON

A quoi sert la Métropole du Grand Paris ? Créée en 2016, cette jeune structure, très contestée depuis, doit se doter d'un nouveau patron ce jeudi. Vincent Jeanbrun, 36 ans, maire "Libres" de L'Haÿ-les-Roses (Val de Marne), devrait être élu, sauf grosse surprise, avec un objectif : "réformer un outil qui fonctionne mal, parce qu'il a été mal conçu", invité ce jeudi, sur France Bleu Paris.

Vincent Jeanbrun, est à ce stade, le seul candidat en lice, il a battu Patrick Ollier lors des primaires de la droite, le gaulliste à la tête de la métropole depuis sa création. Mais la gauche n'écarte pas l'hypothèse de présenter un candidat, qui pourrait rallier les soutiens de Patrick Ollier.

131 communes, 7 millions d'habitants

La Métropole du Grand Paris regroupe aujourd'hui 131 communes (Paris, petite couronne, et quelques communes de l'Essonne et du Val d'Oise), soit 7 millions d'habitants, pour un budget de 3.4 milliards d'euros. Toutefois, les actions de la Métropole sont difficilement visibles et lisibles par les citoyens. 

C'est "un bateau qui a des voies d'eau, il faut réparer ces voies d'eau". Vincent Jeanbrun veut lancer dès le mois de septembre "les assises du Grand Paris" pour écrire "l'acte II de ce Grand Paris qu'on a rêvé".  Concrètement, il veut redonner du "pouvoir" aux maires et "des outils efficaces". "Les citoyens attendent de nous qu'on trouve des solutions à des problèmes graves, la pollution, les inondations, les problèmes de transports, le logement". 

Problème, les marges de manoeuvres de la Métropole restent limitées. Le budget réel c'est "200 millions d'euros", rappelle Vincent Jeanbrun, une fois les trois milliards reversés aux communes.

Est-ce la fin de la Métropole du Grand Paris ?

Le maire de l'Haÿ-les-Roses assure très proche de Valérie Pécresse, assure ne pas vouloir dynamiter la Métropole qui est en concurrence directe avec la région. La président d'Ile-de-France est une farouche adversaire de la Métropole qu'elle aimerait bien faire tomber.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess