Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le G7 à Biarritz

Le G7 de Biarritz va coûter un peu plus de 36 millions d'euros

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le chiffre a été dévoilé par le gouvernement, qui évoque un coût "très largement inférieur à ce que l'on rencontre habituellement dans les sommets internationaux".

13 200 policiers et gendarmes seront mobilisés durant le sommet
13 200 policiers et gendarmes seront mobilisés durant le sommet © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Biarritz, France

36,4 millions d'euros, très exactement. C'est le coût estimé du sommet international qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août. Le chiffre, que le préfet des Pyrénées-Atlantiques nous avait dévoilé en juin, a été confirmé ce mercredi par le gouvernement : il s'agit du montant de l'enveloppe qu'a votée le parlement. Un coût"très largement inférieur à ce que l'on rencontre habituellement dans les sommets internationaux" a déclaré Sibeth Ndiaye, la porte parole du gouvernement, à l'issu du conseil des ministres. A titre de comparaison, en 2018, les autorités canadiennes auraient déboursé une somme 10 fois supérieure pour le G7.

Dans un "souci de préservation des deniers publics", ajoute Sibeth Ndiaye, le gouvernement a "fait le choix de s'appuyer sur des structures existantes", limitant ainsi le nombre de constructions à réaliser. Le gouvernement a également "fait appel au mécénat d'un certain nombre de grandes entreprises".

La porte-parole souligne également le "souci de gestion éco-responsable" du G7 avec notamment l'implication des commerces de bouche "au coeur de la fourniture des repas" des participants de ce sommet international.

Choix de la station

France Bleu