Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le général de Gaulle, référence favorite de la classe politique française ? Pas pour le NPA 21

dimanche 17 juin 2018 à 20:24 Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne

On commémore ce lundi l'appel du 18 juin 1940, que le général de Gaulle avait lancé depuis Londres. Régulièrement cité, à droite comme à gauche, le Général reste une source d’inspiration pour beaucoup de politiques. Mais pas tous.

L'ombre du général plane toujours sur la vie politique française
L'ombre du général plane toujours sur la vie politique française © Maxppp - Alexandre Marchi / NCY

Dijon, France

Le 18 juin 1940, à Londres, le général de Gaulle avait adressé aux Français son célèbre appel à ne pas cesser le combat contre l'Allemagne nazie. Un appel que l'on commémore ce lundi à Dijon à l'occasion d'une cérémonie qui se tiendra à 18 heures au monument de la France Libre place Gaston Gérard.

Souvent cité au cours de la dernière campagne présidentielle

Disparue depuis près de 48 ans, cette grande figure historique française inspire toujours nos hommes politiques, qui à droite comme à gauche font régulièrement référence aux citations ou à l'action politique du Général. La campagne présidentielle l'an dernier en avait été truffée. À tel point qu'on peut se demander qui aujourd'hui ne recourt pas au gaullisme dans notre paysage politique. Sur les 11 candidats à l'élection présidentielle de 2017, seuls ceux du NPA et de Lutte Ouvrière s’étaient abstenus dans leur campagne, de se référer à Charles de Gaulle. Si LO n’a pas répondu à notre sollicitation, Yves Hollinger, du NPA 21, a bien voulu nous dire ce que le gaullisme représente pour son parti.

Yves Hollinger, membre du NPA, n'a aucune raison de se réclamer du gaullisme - Aucun(e)
Yves Hollinger, membre du NPA, n'a aucune raison de se réclamer du gaullisme - .

Yves Hollinger avait notamment été candidat aux législatives 2012 dans la 5e circonscription de la Côte-d’Or. Il fait le distinguo entre le rôle historique du Général au cours de la Seconde Guerre mondiale, et l’homme qui a gouverné la France. Et il n'approuve pas l'action politique de Charles de Gaulle. « C’est tout de même l’homme qui a soutenu les politiques coloniales, c’est lui aussi qui a surfé sur le putsch des militaires en 1958 pour revenir au pouvoir, et c’est lui qui a laissé en place un certain nombre de structures comme le SAC, qui ont toujours été des obstacles à la vie démocratique, sans parler de la Françafrique et des réseaux qui y étaient liés ».

"Tout le monde vise à chausser les guêtres du général"

Que pense-t-il de cette manie des hommes politiques français d’en appeler aux mânes du général de Gaulle ? Jean-Luc Mélenchon lui-même, chef de file des Insoumis, avait fait référence à l'indépendance défendue par de Gaulle en matière de politique étrangère. « C’est dans la logique de sa conception nationale, voire nationaliste, de ce qu’est le peuple, qui masque les contradictions sociales, et qui lui permet d’être un candidat à la présidentielle dans le cadre des institutions », analyse Yves Hollinger. 

Et de poursuivre : « Mais il n'est pas le seul. Depuis Mélenchon jusqu’à Marine Le Pen en passant par Emmanuel Macron, et je ne parle pas de monsieur Wauquiez et quelques autres, tout le monde vise à avoir une stature présidentielle et à chausser les guêtres du général. Et c’est pour ça que le gaullisme reste à la mode, alors qu’en fait, c’est le conservatisme qui se cache, sous différentes formes, derrière tout ça ».