Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le Girondin Eddie Puyjalon prend les commandes de CPNT

lundi 14 mars 2016 à 15:36 Par Yves Maugue, France Bleu Gironde

Eddie Puyjalon, 59 ans, succède à Frédéric Nihous à la tête de Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT). L'élu originaire de Cubzac-les-Pons souhaite "redynamiser" le mouvement désormais associé au parti Les Républicains.

Eddie Puyjalon est le nouveau leader national de CPNT.
Eddie Puyjalon est le nouveau leader national de CPNT. © Maxppp - Fabien Cottereau

Frédéric Nihous l'avait annoncé lors de sa réélection en 2013, il souhaitait passer la main à mi-mandat. C'est donc aujourd'hui chose faite. Et c'est son vice-président Eddie Puyjalon qui a été élu ce week-end à la tête du mouvement qui souhaite défendre la chasse et la ruralité. Son mandat court sur cinq ans. Eddie Puyjalon est âgé de 56 ans. il est né à Cubzac-les-Ponts en Haute-Gironde où il habite toujours. Son objectif est de "redynamiser CPNT sur les territoires". Chasse, pêche, nature et traditions a perdu beaucoup d'adhérents ces dernières années Le parti en revendique moins de 8.000 alors qu'il en a compté plus de 30.000.

Si l'on avait davantage entendu CPNT ces dernières années, le Front National pèserait moins lourd.

Après la période Jean Saint-Josse, qui avait installé le parti dans le paysage politique français, Frédéric Nihous n'avait recueilli que 1,15% des voix au premier tour de la présidentielle en 2007. En 2012, il n'avait même pas pu être candidat faute de parrainages suffisants. CPNT s'était alors allié avec l'UMP. Eddie Puyjalon va d'ailleurs devoir renégocier la convention de partenariat avec Les Républicains. Il n'exclut pas d'ailleurs une candidature à la primaire de la droite, à la présidentielle ou aux législatives. "Si l'on avait davantage entendu CPNT ces dernières années, le Front National pèserait moins lourd aujourd'hui dans les campagnes", affirme-t-il. A titre personnel, Edie Puyjalon a été élu conseiller régional aux dernières élections en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes sur la liste de Virginie Calmels (LR).