Politique

Le gouvernement c’est fini pour Pierre Moscovici, qu'en pensent les Boroillots ?

Par Sébastien Germain, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 2 avril 2014 à 14:58

Pierre Moscovici
Pierre Moscovici © Radio France

Ce n’est pas une surprise Pierre Moscovici n’est pas dans le gouvernement Valls après sa défaite dimanche soir à Valentigney, il était sur la liste du candidat Daniel Petitjean, battu par la droite. Il est remplacé par Arnaud Montebourg au ministère de l'économie. Nous avons interrogés les Boroillots, les habitants de Valentigney sur ce départ.

Pierre Moscovici, 56 ans, quitte Bercy. Il paye certainement sa défaite dimanche aux élections municipales à Valentigney, dans le Doubs mais aussi l'annonce lundi 31 mars 2014 d'un déficit public plus lourd que prévu. Le parcours de l’ancien ministre de l’écologie n’a pas toujours été simple notamment l’an dernier lorsque les Français reçoivent leurs avis d'imposition. Pierre Moscovici dit "comprendre le ras-le-bol fiscal". Une expression qui déplait à l’exécutif. L’image du ministre est également écornée par l’affaire Cahuzac, alors ministre du budget Jérôme Cahuzac est forcé d'avouer détenir un compte en Suisse. Pierre Moscovici est l’objet de soupçons. Savait-il que Jérôme Cahuzac avait un compte en Suisse ? A-t-il eu raison de diligenter une enquête ? Le ministre de l'Economie doit se justifier de nombreuses fois pour lever le doute sur sa part de responsabilité. Les habitants de Valentigney, les Boroillots, ne sont pas étonnés de ce départ. Et selon eux le bilan de Pierre Moscovici n'est pas bon.

Des Boroillots au micro France Bleu Belfort-Montbéliard de Nicolas Wilhelm

Quel Avenir pour Pierre Moscovici ?

Sur la scène européenne et internationale, Pierre Moscovici a bonne réputation notamment à Bruxelles ou il a eu de nombreux succès : accord sur une union bancaire européenne ou négociation d'un délai budgétaire pour la France. Bruxelles peut être une porte de sortie pour l’ancien ministre. En juin prochain, la France devrait avoir un poste de «supercommissaire» économique et Pierre Moscovici est intéressé.  

Il lui reste deux mandats

Pierre Moscovici est conseiller municipal d'opposition à Valentigney et il peut reprendre le mandat de député qu'il a laissé à son suppléant Frédéric Barbier  pour cause de cumul des mandats.

Partager sur :