Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le gouvernement provoque la colère d'André Laignel en demandant l'avis des maires sur la tenue des élections

-
Par , France Bleu Berry

Le gouvernement demande aux maires si les préconisations du Conseil scientifique permettent le déroulement des élections départementales et régionales de juin 2021. Le vice-président de l'Association des Maires de France, élu d'Issoudun dénonce "une basse manoeuvre" et "une parodie démocratique".

André Laignel, maire d'Issoudun et vice-président de l'AMF
André Laignel, maire d'Issoudun et vice-président de l'AMF © Radio France - François Chagnaud

Dans un courrier du gouvernement adressé aux 35 000 maires de France, les élus sont invités à "indiquer par oui ou par non si les conditions préconisées par le comité scientifique (leur) semblent réunies pour tenir les deux scrutins". Cette consultation du gouvernement sur la possibilité de la tenue des élections départementales et régionales du 13 juin et 20 juin 2020 a été envoyée dans la soirée du vendredi 9 avril. Les maires de France doivent se prononcer avant ce lundi midi. De quoi provoquer l'ire d'André Laignel, vice-président de l'Association des Maires de France et maire d'Issoudun. 

"C'est une procédure totalement aberrante. Nous ne sommes pas aptes à analyser le rapport du Conseil scientifique. C'est surtout une manœuvre grossière. Le gouvernement, après avoir essayé de rejeter la responsabilité de l'organisation des élections sur le Conseil scientifique, puis sur les parlementaires, essaie maintenant de la rejeter sur les maires. C'est totalement inacceptable", fulmine André Laignel. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Bien sûr, si je répondais, je répondrais oui", poursuit André Laignel. L'édile tient à ce que les élections régionales et départementales puissent avoir lieu aux dates prévues. La méthode employée par le gouvernement pour recueillir l'avis des maires provoque sa colère. "Nous sommes évidemment capables d'organiser des bureaux de vote, mais en même temps, est-ce-qu'on répond à une forme de plébiscite par Internet sans que nous n'ayons aucune capacité de vérifier les résultats qui nous seront donnés? C'est décidément une parodie de démocratie. Cela n'est pas digne d'un Etat démocratique et d'un pays qui a toujours respecté les libertés", tance l'élu. 

L'Association des Maires de France, dont André Laignel est le premier vice-président a également fait part de son désaccord dans un communiqué. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le gouvernement a confirmé la semaine dernière le maintien "à ce stade" des scrutins du 13 et 20 juin. Les sénateurs et les députés débattront de cette question à l'Assemblée et au Sénat, ce mardi et mercredi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess