Politique

Le Grand Cotentin verra bien le jour le 1er janvier 2017

Par Julien Pasqualini, France Bleu Cotentin lundi 19 septembre 2016 à 15:39

Les 45 élus de la commission départementale de coopération intercommunale ont validé la nouvelle carte des intercommunalités de la Manche
Les 45 élus de la commission départementale de coopération intercommunale ont validé la nouvelle carte des intercommunalités de la Manche © Radio France - Lucie Thuillet

La nouvelle carte des intercommunalités de la Manche a été définitivement validée ce lundi en préfecture. Leur nombre va être réduit de 27 à 8, et parmi elles un grand Cotentin qui est loin de faire l'unanimité.

Après des mois de discussions et de réunions, souvent houleuses, la nouvelle carte des intercommunalités de la Manche a été définitivement validée ce lundi par les élus de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) réunis en préfecture. Au 1er janvier 2017 le département ne comptera plus 27 intercommunalités mais seulement huit.

La nouvelle carte des intercommunalités de la Manche au 1er janvier 2017 - Aucun(e)
La nouvelle carte des intercommunalités de la Manche au 1er janvier 2017 - Préfecture de la Manche

Peur d'être englouti par Cherbourg

Parmi ces huit nouvelles entités il y a donc la création d'un grand Cotentin autour de Cherbourg. Il regroupe 11 intercommunalités actuelles et s'étend jusqu'à la Côte des Isles et la région de Montebourg, soit 150 communes et près de 190 000 habitants. Les élus de certaines petites communes sont furieux et craignent d'être "engloutis" par Cherbourg. "C'est une perte de proximité avec les élus" s'insurge Gilles Schmitt, maire de Joganville près de Montebourg. Les élus de Cherbourg ne cessent de dire qu'ils ne veulent pas être hégémoniques, mais c'est exactement ce qui s'est passé là puisque Cherbourg a voté pour ce projet, et nous contre, et il est passé".

De son côté le maire de Cherbourg-en-Cotentin Benoît Arrivé se veut rassurant : "le grand Cotentin, ça n'est pas une commune, c'est une intercommunalité. Cherbourg-en-Cotentin sera une commune parmi les autres".

Le préfet de la Manche Jacques Witkowski a lui aussi tenu à calmer les esprits : selon lui ces regroupements sont indispensables pour pouvoir peser plus dans la Normandie réunifiée, et il se dit persuadé que dans quelques mois toutes ces querelles seront oubliées.

Partager sur :