Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

VIDÉO - Le "grand débat national" en Rhône-Alpes : revivez notre émission spéciale sur France Bleu et France 3

vendredi 8 février 2019 à 16:56 Par Denis Souilla, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu Saint-Étienne Loire

Dans le cadre du "grand débat national", France Bleu Pays Drôme Ardèche, France Bleu Saint-Étienne Loire et France 3 Rhône-Alpes s'associent pour une émission spéciale consacrée aux services publics de proximité. Quelles solutions pour les maintenir et améliorer la vie sur nos territoires ?

Suivez notre émission spéciale "grand débat" sur France Bleu et France 3
Suivez notre émission spéciale "grand débat" sur France Bleu et France 3 © Getty - Denis Souilla, Radio France

À l'occasion du "grand débat national", les stations locales du réseau France Bleu et les antennes régionales de France 3 s'intéressent à la place des services publics dans nos territoires. Comment les garder ? Doit-on les réorganiser ? Santé, administration, écoles, sécurité, inégalités territoriales et fractures sociales, voilà les thèmes à discuter. Quelles sont les propositions ou des idées exprimées par les citoyens pour améliorer la situation dans leurs villages, bourgs, quartiers ou villes ?

Les invités sur le plateau de France 3 et France Bleu

Cette édition est présentée par Olivier Michel (France 3 Rhône-Alpes) et Véronique Narboux (France Bleu Saint-Étienne Loire). Émission enregistrée le vendredi 8 février. 

Marion Hodin, mère de famille engagée dans la défense de l'école Saint-Just-en-Bas (Loire)

"Nous sommes une petite commune et nous avons la chance d'avoir deux classes en multi-niveaux. L'année dernière nous nous sommes battus pour ne pas passer en classe unique et avoir 28 élèves dans une même classe. (...) La classe unique c'est le début de la fin, c'est le risque de perdre des parents, etc. Ce qui nous fait peur c'est moins d'école moins de villageois et moins de villageois moins d'école. L'école c'est un rempart contre la désertification, c'est vraiment ce qui va permettre à de nouvelles familles de s'installer."

Martine Finiels, vice-présidente du Conseil départemental de l'Ardèche en charge des solidarités

"En Ardèche, nous avons une densité relativement faible, environ 58 habitants au kilomètre carré, on voit bien que la question de la mobilité, de l'accès aux soins, du maintien des écoles dans nos communes, l'accès à l'emploi, la Poste, les perceptions, c'est nécessaire. On voit bien que ces services publics, c'est vital. L'Ardèche, c'est un peu comme la Corse. C'est un département 'insulaire terrestre'. Nous n’avons ni chemins de fer ni d'autoroutes, la mobilité en Ardèche, elle se fait effectivement en voiture, par des véhicules personnels. (...) L'accès à internet, c'est aussi une question majeure. Il y a une montée en charge du déploiement de la fibre qui va permettre de développer tous les usages du numérique, qui va permettre de développer la mobilité virtuelle, au-delà de la mobilité physique, pour maintenir de l'attractivité et une qualité de vie aux habitants."

André Orluc, médecin-retraité à Geyssans (Drôme) et gilet jaune du Rovaltain

"Nous avons vu arriver ce problème de déserts médicaux depuis plusieurs décennies. Petit à petit, les médecins prennent leur retraite, les territoires se désertifient, les cabinets ferment et on ne trouve plus de remplaçants. Il y a deux points importants : la première prise de contact avec le généraliste, qui joue un rôle clé pour le maintien de la santé locale, et il y a aussi l'accès le plus en plus loin et le plus en plus tardif vers le spécialiste, l'accès aux urgences, etc."

Pierre-Jean Rochette, maire de Boën-sur-Lignon (Loire), commune de 3300 habitants

"Nous avons eu la chance d'avoir pu rouvrir la ligne entre Boën, Montbrison et Saint-Étienne, mais la question de la mobilité reste grande, c'est la mèche qui a allumé le conflit des 'gilets jaunes'. Aujourd'hui, mes administrés font souvent une heure de route pour se rendre vers les bassins d'emploi. On a un vrai soucis d'aménagement des territoires. Depuis des décennies, on a un problème d'aménagement des territoires, et aujourd’hui on en paie les conséquences. (...) Aujourd'hui, qui peut croire qu'un ligne entre Saint-Étienne et Clermont-Ferrand n'a pas d'attractivité, c'est impensable !"

  - Radio France
© Radio France - Bertrand Lefebvre

Regarder ce "grand débat" sur France 3 Rhône-Alpes

  • Orange : canal 324
  • Free : canal 325
  • SFR : canal 324
  • TNT Sat : canal 324
  • Bouygues : canal 493
  • Fransat : canal 310
  • Numéricable : canal 910
  • Canalsat : canal 373
     
Véronique Narboux et Olivier Michel - Radio France
Véronique Narboux et Olivier Michel © Radio France - Bertrand Lefebvre