Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le grand oral de rentrée d'Alain Gest, président de la Métropole d'Amiens

lundi 7 janvier 2019 à 9:00 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

Au début de la dernière année pleine de son mandat, Alain Gest, le président d'Amiens Métropole a passé son grand oral de rentrée. Il a répondu aux questions de France Bleu Picardie et à celles des auditeurs sur les grands projets de 2019 et notamment l'arrivée du bus à haut niveau de service.

Alai Gest président d'Amiens Métropole
Alai Gest président d'Amiens Métropole © Radio France - François Sauvestre

Amiens, France

A l'heure des vœux et dans la dernière année pleine de son mandat, le président d'Amiens Métropole est venu longuement s'expliquer sur les grands projets de 2019 pour la collectivité. Alain Gest a déjà annoncé son intention de se représenter en 2020 avec son binôme, le maire d'Amiens, Brigitte Fouré.

Le gros dossier BHNS

Interrogé avec insistance sur le gros dossier Amiénois du chantier du bus à haut niveau de service (BHNS), Alain Gest a tenu à rappeler que "le dispositif n'était pas entièrement terminé". Le nouveau système repose notamment sur la régulation du trafic grâce à la synchronisation des feux tricolores. Et pour Alain Gest "ce qui inquiète n'est pas encore en place", et le patron de la collectivité d'ajouter "jugeons les choses quand elles seront définitives". 

Pas de gratuité du bus

Interpellé également sur les réseaux sociaux sur la mise en place de la gratuité des bus, Alain Gest a répondu que, selon lui, "il faut être responsable quand on est aux responsabilités". Pour lui "la gratuité n'existe pas, il y a toujours quelqu'un qui paye" en rappelant aussi que les bus "sont payés à  85% par une recette fiscale sur les entreprises de onze salariés, le reste ce sont les tickets et les abonnements".  La gratuité sera testée le premier mois de fonctionnement du BHNS et les samedi jusqu'à la fin du mandat.

Sur d'autres gros dossiers de cette année 2019, Alain Gest a promis une livraison "dans les temps" de l'Aquapôle, en lieu et place de la piscine Vallerey en juin et rappelé aussi que l'emploi serait un thème central de la prochaine campagne. Et le président de la Métropole de rappeler "les réussites de ces dernières années et derniers mois" en citant Amazon, Ynsect, Chronopost. La collectivité est par ailleurs "toujours en pourparlers" avec une entreprise pour boucler l'ex site Goodyear de la zone industrielle Nord d'Amiens.