Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A l'Assemblée nationale, le Groupe LR demande la suppression de l'inscription de la Corse dans la Constitution

vendredi 29 juin 2018 à 19:16 Par Pierre-Louis Sardi, Marion Galland et Jean Pruneta, France Bleu RCFM

Dans leur amendement, les députés Les Républicains expliquent que " la Collectivité Unique est issue de la fusion, il y a à peine 6 mois, des 2 départements et de la CTC. Il apparaît donc prématuré de modifier à nouveau le statut à la Corse.

L'amendement du groupe Les Républicains
L'amendement du groupe Les Républicains - .

Selon les députés Les Républicains " la Collectivité Unique est issue de la fusion des 2 départements et de la CTC. Cela fait donc moins de 6 mois que ce nouveau statut est entré en vigueur. Ce délai ne nous permet pas de savoir si aujourd'hui il convient ou s'il faut le modifier. Il apparaît donc prématuré de modifier à nouveau le statut à la Corse " est-il écrit tel quel dans l'amendement. C'est pourquoi le Groupe Les Républicains demande la suppression de l'Article 72.5 consacrant la Corse comme une collectivité à statut particulier. 

Une position que ne partage pas le député Corse Les Républicains de Corse du sud . 

Jean Jacques Ferrara se démarque de son parti à propos de l'amendemnt

Pour le député nationaliste de Corte-Balagne,  Jean-Felix Acquaviva , "cet amendement n'est pas une surprise".

Le député de la circonscription de Corte-Balagne, Jean-Felix Acquaviva

Autre réaction , sur Tweeter , celle de Jean-Christophe Angelini : " À quoi joue le groupe Les Républicains au palais Bourbon? Tenter de supprimer l’article relatif à la Corse, déjà bien insignifiant, est irresponsable, anti-démocratique et scandaleux

Toujours sur Tweeter .... Paul André Colombani, député de la seconde circonscription de Corse du Sud estime que " la droite insulaire est snobée par son État-major parisien qui demande la suppression de l'inscription de la Corse dans la Constitution".