Infos

Le Havre : les socialistes attaquent le maire Edouard Philippe au sujet de la centrale EDF

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) vendredi 21 octobre 2016 à 5:30

Il n'y a plus qu'une unité de production sur quatre en fonctionnement à la centrale havraise
Il n'y a plus qu'une unité de production sur quatre en fonctionnement à la centrale havraise - ©EDF

Les agents de la centrale EDF du Havre et des agents portuaires étaient en grève ce jeudi. Ils dénoncent une hausse de la taxe carbone qui accélèrera la mort de la centrale, prévue entre 2023 et 2035. Un sujet sur lequel les élus havrais s'écharpent.

Une grève de 24H ce jeudi pour les agents de la centrale thermique EDF du Havre et les agents portuaires. La centrale va fermer dans le cadre de la transition énergétique voulue par le gouvernement. Les élus havrais ont rencontré fin septembre une équipe au ministère de l'Ecologie mais s'écharpent sur le sujet.

Les socialistes accusent le maire de ne pas être concentré sur le sujet

Cette centrale thermique gérer par EDF va fermer d'ici 2035. Même les syndicats le disent : "elle est condamnée", puisque la taxe carbone devrait passer de 5 à 30€ et ça coûtera donc moins cher d'importer du charbon d'Allemagne.

Edouard Philippe, maire Les Républicains du Havre et Catherine Troallic, député socialiste ont rencontré, ensemble, fin septembre une équipe du ministère de l'Ecologie. Ils ne semblent pas avoir entendu la même chose lors de cette réunion. Mathieu Brasse, conseiller municipal PS accuse le maire de se servir du dossier pour s'en prendre au gouvernement, dans un contexte de primaire de la droite et du centre (Edouard Philippe est l'un des portes-parole d'Alain Juppé) :

Je pense qu'Edouard Philippe se pose la question d'être candidat à la candidature pour être ministre ou Premier Ministre et qu'il devrait faire le choix de rester le maire du Havre. [...] On est dans un débat qui est politicien et c'est très décevant de la part du député-maire.

ECOUTEZ : Mathieu Brasse, conseiller municipal PS au Havre

De son côté la majorité municipale rétorque que le maire s'occupe des enjeux locaux. Agnès Canayer, sénatrice et adjointe au maire (présente lors de la réunion au ministère) :

C'est facile dans le contexte actuel de toujours tout ramener à la primaire. Ce qui importe à Edouard Philippe en tant que maire du Havre, c'est avant tout les enjeux locaux d'une décision prise à un niveau national sans en appréhender les effets directs sur le terrain.

ECOUTEZ : Agnès Canayer, sénatrice et adjointe au maire du Havre

De leur côté, les syndicats de la centrale EDF envisagent de futures actions dans les prochaines semaines.

Partager sur :