Politique

Le jour d'après au PS et à l'UMP à Bordeaux

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde lundi 24 mars 2014 à 16:59

Lendemain de défaite au QG de Vincent Feltesse cours de la Marne à Bordeaux
Lendemain de défaite au QG de Vincent Feltesse cours de la Marne à Bordeaux © Radio France

Gueule de bois au PS et larges sourires à l'UMP. Lendemain de défaite ou de fête au lendemain du seul tour des élections municipales à Bordeaux.

La gifle était prévisible à Bordeaux, beaucoup moins à la CUB, et il a fallu l'encaisser ce lundi au Parti socialiste en Gironde, en particulier au QG de campagne du socialiste Vincent Feltesse (qui n'a recueilli que 22,6% des suffrages face à Alain Juppé - presque 61% - à Bordeaux). Non seulement la ville de Bordeaux n'a pas été reconquise, mais la Communauté urbaine a viré à droite avec le basculement d'Artigues, du Taillan-Médoc, d'Ambès et de Carbon-Blanc .Ce lundi a été consacré au débriefing, entre repas, réunions et stratégies à appliquer dans l'entre-deux-tours dans les villes où la gauche a encore à perdre ou gagner dans la CUB.

Vincent Feltesse, lui, s'astreint au silence jusqu'à vendredi , après le conseil municipal d'installation à Bordeaux. Il ne veut pas s'exprimer d'ici là "pour ne pas parasiter la campagne de ceux qui sont encore en course " .

Autre résultat et autre ambiance à l'UMP

Alain Juppé était au travail ce lundi dès 8h dans son bureau de l'hôtel de ville. Le maire UMP de Bordeaux, réélu pour la 4e fois triomphalement, a même reçu un appel de félicitations de Nicolas Sarkozy .

"Alain Juppé a reçu les félicitations de Nicolas Sarkozy

Alain Juppé au Palais Rohan lors de sa réélection dimanche soir

"on ne réalise pas encore vraiment"

Partager sur :