Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le local Les Républicains à Rouen en location sur le LeBonCoin

mercredi 18 avril 2018 à 18:03 Par Claire Briguet-Lamarre, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

La permanence LR était installée en centre-ville de Rouen sauf que depuis l'an dernier, les finances sont en baisse. Les Républicains se séparent donc de leurs locaux rouennais qu'ils louaient. Le QG se retrouve sur LeBonCoin. Les permanences dieppoises et havraises ont été abandonnées aussi.

L' une des photos du local LR mise en ligne sur le site de vente entre particuliers
L' une des photos du local LR mise en ligne sur le site de vente entre particuliers - Reproduction d'images

Rouen, France

Pas grand chose ne distingue les photos de ce local d'un autre site lambda, à un détail près : on y distingue les couleurs bleue et rouge du symbole Les Républicains. "Nous avions trois locaux dans le département de Seine-Maritime" explique la patronne du parti Françoise Guégot.

Dieppe et Le Havre déjà rendus ...

Les locaux  de Dieppe et du Havre qui étaient loués ne le sont plus depuis décembre, celui de Rouen, aussi en location, sera abandonné d'ici l'été. "Le parti est en pleine réorganisation, les rentrées financières sont en baisse et une seule permanence pour tout le département est devenue suffisante" poursuit Françoise Guégot. 

Les trois permanents et la salariée à temps plein ont vu leur contrat stoppés et aujourd'hui  la formation compte environ 2000 adhérents, c'était 1500 seulement au plus fort de la crise.

Séquelles financières

La tempête de la Présidentielle puis des législatives a laissé des séquelles financières : dotations réduites drastiquement avec la perte des deux sièges de députés qui apportaient environ 40 000 euros d'aide publique chacun au parti. Pour autant, Les Républicains ne vont pas rester SDF en Seine-Maritime, "On va chercher un QG plus fonctionnel précise Françoise Guégot et nous passerons peut être bien par LeBonCoin sourit elle".