Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le lycée Roosevelt à Reims bloqué par des élèves opposés à la réforme de l'accès à l'université

lundi 16 avril 2018 à 10:25 Par Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne

A l’initiative notamment du syndicat de lycéens UNL, une centaine d'élèves ont bloqué ce lundi le lycée Roosevelt à Reims, pour protester contre la réforme de l'accès à l'université et la réforme du baccalauréat.

Une centaine d'élèves sont mobilisés pour bloquer les entrées du lycée Roosevelt de Reims.
Une centaine d'élèves sont mobilisés pour bloquer les entrées du lycée Roosevelt de Reims. © Radio France - Victorien Willaume

Reims, France

"Tout le monde déteste la sélection !" Ce lundi matin à Reims, une centaine d'élèves ont bloqué les différentes entrées du lycée Roosevelt, pour montrer leur désaccord avec la réforme du baccalauréat. 

"Ils veulent nous supprimer nos rattrapages, alors que c'est un système qui apporte beaucoup aux élèves pour avoir leur bac à la fin de l'année", explique Axel Papavero, président de l'UNL, le syndicat à l'initiative de la mobilisation. 

Mais la manifestation cible aussi la réforme de l'accès à l'université, la loi VIDAL. "Le gouvernement veut nous faire aller dans la section d'où l'on vient, et non dans la section que l'on veut. Par exemple si je suis en BAC S, et que je veux aller en fac de droit je ne pourrai pas car j'aurai un Bac S", estime-t-il. 

Des membres du syndicat étudiant UNEF se sont joint au mouvement. "Nous ça fait maintenant plusieurs mois qu'on essaye de mobiliser contre cette loi du gouvernement, donc là on soutient les lycéens et on les soutiendra quoi qu'il arrive.", explique Julian Teodorescu, le président de l'UNEF de Reims. 

Les lycéens ambitionnent de bloquer l'établissement jusque 18 heures et d'organiser une assemblée générale. Ils aimeraient également rencontrer le rectorat. 

Les lycéens ambitionnent d'organiser une Assemblée générale. - Radio France
Les lycéens ambitionnent d'organiser une Assemblée générale. © Radio France - Victorien Willaume