Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Hôtels de luxe, voyages : le maire d'Orléans épinglé par le Canard enchaîné pour ses dépenses

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Selon le Canard enchaîné en date du 12 juin, le maire d'Orléans multiplie nuits dans des hôtels de luxe et voyages à l'étranger aux frais de la Ville, souvent avec sa compagne, n°2 des services administratifs de la Ville. Olivier Carré parle de "désinformation et d'éléments sortis de leur contexte".

Olivier Carré, maire d'Orléans (Loiret), lors de l'émission Controverses, sur France Bleu Orléans. 4 mars 2019.
Olivier Carré, maire d'Orléans (Loiret), lors de l'émission Controverses, sur France Bleu Orléans. 4 mars 2019. © Radio France - Antoine Denéchère

Orléans, France

"Un détonnant voyageur aux commandes d'Orléans" : dans son édition du 12 juin 2019, le Canard enchaîné épingle le maire d'Orléans qui "explore le monde aux frais de ses administrés" et "affectionne les grands hôtels parisiens". Olivier Carré, élu depuis 2015, aurait en effet un goût prononcé pour le luxe selon l'hebdomadaire : le maire d'Orléans, qui passe deux à trois nuits par mois à Paris, aurait par exemple choisi depuis l'an dernier de dormir à l'hôtel Pullman, un établissement où la nuit est parfois facturée 400 euros (soit un total de plus de 9500 euros d'hôtel aux frais de la Ville en 2018).

Voyages en Chine, au Portugal...

L’hebdomadaire évoque également de nombreux voyages à l'étranger, avec sa compagne Joëlle Goepfert, qui est aussi directrice générale adjointe des services administratifs de la Ville. En 2016, après un déplacement officiel à la Nouvelle-Orléans, le maire aurait par exemple prolongé le séjour aux Etats-Unis et passé six nuits dans un palace de Las Vegas avec sa compagne, aux frais de la Ville. Olivier Carré s'explique dans le Canard enchaîné et affirme qu'il était à Las Vegas pour le Salon du numérique (en tant que maire, donc). Même chose pour un voyage à Lisbonne et cinq voyages en Chine : "un maire, c'est un VRP pour sa ville", affirme-t-il dans l'hebdomadaire. Un séjour à deux à Cannes en 2015 dans le cadre d'un salon de professionnels de l'immobilier est également mis en exergue par le Canard. 

Beaucoup de désinformation" selon Olivier Carré

Interrogé ce mardi soir par France Bleu Orléans, Olivier Carré parle d'"éléments sortis de leur contexte, pas étrangers aux futurs échéances [ndlr. les municipales en 2020]" et explique qu'il "clarifiera la situation mercredi mais qu'il y a beaucoup de désinformation". 

Serge Grouard explique qu'il voyageait... beaucoup moins

Serge Grouard, maire d'Orléans avant de céder son siège à Olivier Carré pour raisons de santé en 2015, est lui aussi interrogé par le Canard enchaîné : il fait savoir que lorsqu'il était maire, il n'a pratiquement jamais voyagé à l'étranger et n'a jamais séjourné dans des hôtels parisiens aux frais de la commune. Le moins que l'on puisse dire est que l'ex premier magistrat d'Orléans, à qui certains prêtent des envies de se présenter aux municipales de 2020 face à Olivier Carré (qui ne cache pas sa proximité avec le président Macron) ne se précipite pas pour défendre son successeur.

Les socialistes d'Orléans, dans un communiqué publié mardi soir, s'interrogent : "est-ce aux orléanais de payer les sorties d'Olivier Carré avec ses proches dans les palaces parisiens à moins d'une heure d'Orléans, ou encore de payer les hôtels de luxe à Las Vegas ?", questionnent Baptiste Chapuis et Michèle Bardot. Ils demandent des explications et des réponses précises de la part du maire d'Orléans, après cet article du Canard enchaîné.