Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le maire d'Orthez et ses agents municipaux toujours en guerre

mardi 10 novembre 2015 à 18:10 Par Martin Cotta, France Bleu Béarn

160 employés de la mairie d'Orthez ont fait grève ce mardi matin. Les fonctionnaires protestent contre la réorganisation du travail souhaitée par le maire. Mais celui-ci campe sur ses positions. Un climat de tension règne dans les services.

160 employés municipaux se sont rassemblés devant la mairie d'Orthez
160 employés municipaux se sont rassemblés devant la mairie d'Orthez © Radio France - Martin Cotta

Orthez, France

Le conflit dure maintenant depuis plusieurs semaines. A Orthez ce mardi matin 160 agents de la ville se sont rassemblés devant la mairie pour crier leur opposition à la nouvelle organisation du temps de travail proposée par Yves Darrigrand. Celui-ci souhaite que tous les salariés travaillant 39 heures par semaine passent à 37 heures de travail afin qu'ils soient plus souvent présents en mairie mais moins longtemps dans la journée. Les syndicats refusent car douze jours de RTT sur 23 seraient supprimés et la mairie serait ouverte une heure en mois par jour (à partir de 8h30 au lieu de 8h et la fermeture serait avancée à 12h au lieu de 12h30 actuellement).

"C'est le bordel et demain ce ne sera pas mieux"

"C'est le bordel et demain ce ne sera pas mieux". Bernard Tanfin, délégué CGT à la mairie dénonce l'attitude d'un élu qui fonce tête baissée et qui n'écouterait pas ses employés. Plutôt que d'avoir certains salariés embauchés à 37 heures par semaines et d'autres à 35h, les syndicats ont proposé que tout le monde travaille 37 heures sans distinction. En vain. "Lorsque vous avez la préoccupation du service public, lorsque vous êtes attaché à la présence des agents sur le terrain, lorsque vous êtes attaché au rythme de vie de vos agents, par exemple ceux du service ménage, si vous les faites passer de 35 à 37h vous augmentez leur charge de travail sur un secteur déjà compliqué" explique Yves Darrigrand.

Yves Darrigrand maire d'Orthez

C'est un dialogue de sourd entre les syndicats et la mairie. Une fracture mal vécue par le personnel de la mairie d'Orthez : "Le maire nous a bien signifié que son projet serait réalisé au 1er janvier, qu'importe ce qui arrive. Nous avons atteint un point de non-retour. La tension est permanente dans les équipes. Le seul dialogue existant c'est sa proposition. Point barre" analyse Bernard Tanfin délégué CGT.

Bernard Tanfin délégué CGT

Au terme d'une matinée de grève, certains salariés ont repris le chemin du travail mais un nouveau rassemblement est prévu mardi prochain si les discussions avec le maire d'Orthez n'ont pas avancées.