Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire de Bordeaux veut stopper une partie du projet Euratlantique, près de la gare St Jean

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde

Pierre Hurmic le maire de Bordeaux demande l'arrêt du programme immobilier de la rue Amédée-Saint-Germain, près de la gare, qui s'inscrit dans le cadre du projet Euratlantique. "On ne peut pas construire de nouveaux quartiers contre les riverains" dit-il.

Les constructions d'Euratlantique dénoncées par les riverains dans la rue Amédée St Germain de Bordeaux
Les constructions d'Euratlantique dénoncées par les riverains dans la rue Amédée St Germain de Bordeaux © Radio France - Stéphane Hiscock

Les riverains de la rue Amédée St Germain, qui réclamaient début janvier, "un parc, pas du béton", ont reçu un renfort de poids. Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic annonce qu'il veut mettre fin au projet immobilier de la rue Amédée St Germain dans le cadre d'Euratlantique, près de la gare St Jean de Bordeaux. Il veut stopper l'urbanisation des friches de la SNCF. 

Dans un communiqué, il explique qu'il partage les inquiétudes des habitants du secteur. “Il faut continuer à construire des logements à Bordeaux, tout en préservant le principe du “zéro artificialisation” des sols. Mais on ne peut pas construire de nouveaux quartiers contre les riverains et sans un climat serein d’accueil et d’envie partagée".  Il y a déjà 100 000 m2 de bureaux et de logements en cours de construction dans ce secteur et, selon les différents scénarios, 50 000 m2 devraient être ajoutés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess