Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Définitivement condamné pour violences conjugales, le maire de Carpentras Francis Adolphe démissionne

vendredi 22 juin 2018 à 10:55 Par Aurélie Lagain et Anne Domece, France Bleu Vaucluse et France Bleu

Francis Adolphe, maire de Carpentras depuis 2008, a démissionné jeudi soir.

Francis Adolphe
Francis Adolphe © Radio France - Philippe Paupert

Carpentras, France

Francis Adolphe n'est plus maire de Carpentras, ni président de la COVE. Il a démissionné jeudi soir de ses mandats de conseiller municipal et conseiller communautaire. Cette décision fait suite à sa condamnation en mars 2016 pour des violences sur son ex-compagne. Le mois dernier, la Cour de cassation a rejeté le recours déposé et a maintenu sa condamnation à huit mois de prison avec sursis, et cinq ans d’interdiction de ses droits civiques, civils et de famille. 

Ce vendredi matin, Francis Adolphe adresse un message à ses administrés, via les réseaux sociaux, en précisant : "Ma vie personnelle, avec ses hauts et ses bas a fini par l'emporter sur mon dévouement pour la vie publique. À ce jour, je prends acte que l'on ne me reproche rien en tant qu'élu mais qu'on m'a jugé pour un seul événement personnel, un soir."

Francis Adolphe donne rendez-vous aux Carpentrassiens pour "une aventure collective encore plus forte".

Réactions de ses adversaires politiques

Francis Adolphe "a (enfin) démissionné suite à sa condamnation pour violences aggravées le rendant inéligible pour cinq ans", précise sur Twitter le candidat malheureux aux dernières élections municipales, le Rassemblement national Hervé de Lépinau. "Mais Francis #Adolphe, #Macron compatible assumé, annonce qu’il penserait déjà à se représenter en #2020... Pathétique."

Julien Aubert, candidat également en 2014 pour les Républicains, précise sur sa page Facebook : "Cette issue, qui pour moi ne faisait aucun doute, compte-tenu de l’application du droit électoral, n’appelle de ma part aucun commentaire politique. Je suis convaincu que cette démission permettra d’éviter à la ville d’être l’otage de faits personnels, et qu’il aurait mieux valu pour le climat politique qu’elle eût été prise dès le rejet en appel."

Francis Adolphe - Radio France
Francis Adolphe © Radio France - Philippe Paupert