Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Le maire de La Gaude démissionne : "il faut savoir s'effacer"

lundi 27 février 2017 à 19:15 Par Noémie Bonnin, France Bleu Azur

Michel Meïni a adressé ce lundi sa démission au préfet. Maire Les Républicains de La Gaude depuis 2008, il doit comparaître devant la justice pour fraude fiscale fin avril prochain et dit vouloir "s'effacer".

Michel Meïni démissionne de son poste de maire de La Gaude.
Michel Meïni démissionne de son poste de maire de La Gaude.

La Gaude, France

"Je démissionne pour permettre à La Gaude d'avoir la latitude nécessaire dans les combats qu'elle va avoir à mener" explique simplement Michel Meïni. "C'est malheureux de ne pas le voir suffisamment souvent, mais si on dit vraiment aimer sa commune, il faut savoir s'effacer, c'est juste du bon sens".

Parmi ces "combats", Michel Meïni vise notamment de "possibles dérives de construction", et bien sûr le dossier de la prison (qui doit voir le jour à La Baronne, à cheval entre La Gaude et Saint-Laurent-du-Var).

"La Gaude a besoin de sérénité, donc la meilleure façon c'est de ne pas gêner. Quand on dit qu'on aime sa commune, il faut le montrer par des actes simples" explique-t-il.

Un procès en cours

Michel Meïni est renvoyé devant la justice pour ne pas avoir déclaré son impôt sur le revenu de 2010 à 2012 et l'impôt sur la fortune de 2011 à 2015, pour un total de 60.000 euros.

Il nomme comme dauphine Vanessa Siegel, conseillère départementale et actuelle adjointe au maire à l'éducation. "Elle a l'écoute des autres institutions et des grandes collectivités, qui peuvent nous aider. Le travail qu'elle a fait sur La Gaude lui donne toute légitimité pour aller dans ce sens" explique l'élu, qui reste conseiller régional.

Il faut désormais que le conseil municipal se réunisse pour approuver ce choix, une fois que le préfet aura accepté cette démission.